Ticktum évoque sa suspension d'un an et le cas Vettel

Le 24 novembre 2015, la sentence tombait : Dan Ticktum recevait une suspension de deux ans, dont un an avec sursis, pour un acte impardonnable commis lors d'une course de MSA Formula. Deux ans plus tard, il remportait le Grand Prix de Macao.

C'est la rédemption d'un pilote qui a commis une faute, en a payé le prix et n'en est revenu que plus fort. Car après cet incident, l'avenir de Dan Ticktum s'était fortement assombri.

Tout remonte au meeting de Silverstone en MSA Formula (l'ancienne British F4) lors de la saison 2015. Parti en tête-à-queue suite à un contact avec Ricky Collard, Ticktum avait dépassé dix voitures sous le régime de la voiture de sécurité pour venir percuter son rival.

"Je ne vais pas me cacher de ce que j'ai fait, c'est important", déclare le protégé de Red Bull, accordant une longue interview à Autosport dans un podcast. "C'est ce que je me suis dit quand je suis sorti de ma suspension : c'est quelque chose que j'ai fait, et il est temps de prouver que ce n'était pas représentatif de ma personne."

"J'étais un garçon de 15 ou 16 ans qui voulait gagner plus que n'importe qui, et cela m'a fait faire quelque chose que je regrette. Mais je pense avoir prouvé que je suis quelqu'un de complètement différent désormais, et j'ai encore cette étincelle. J'en ai tiré beaucoup de leçons, de cette suspension d'un an."

Daniel Ticktum

Des accrochages répétés

Ticktum est toutefois convaincu que son agacement n'était pas sans fondement, estimant que les nombreux accrochages qu'il avait connus avec Collard auparavant l'ont justement empêché de jouer le titre face à un certain Lando Norris.

"Beaucoup de gens seraient surpris s'ils avaient vu mon langage corporel dans la voiture quand Ricky Collard m'a percuté pour ce qui devait être la 4000e fois cette saison-là", poursuit l'Anglais sans détour. "Il n'y avait pas beaucoup de colère, je ne secouais pas la tête. Il était à l'intérieur, je m'attendais presque à ce qu'il me percute, et il m'a percuté. Je me suis dit que je n'allais pas le laisser me heurter impunément."

"Il m'avait percuté deux fois, une fois quand j'étais en tête et une autre où j'étais dans le top 3, me faisant rétrograder en fond de peloton. Si j'avais eu, disons, deux victoires, j'aurais marqué 50 points de plus et j'aurais été devant Lando. Il a gâché ma saison, et j'ai perdu mon respect pour le championnat, qui n'a pas géré ça comme il faut. Je me suis fait justice moi-même : si personne n'allait agir, j'allais le faire. C'est une leçon de vie, et je me sens désormais prêt à être placé en Formule 1 dès que ce sera nécessaire."

Podium : James Pull, Ricky Collard et Daniel Ticktum
Podium : James Pull, Ricky Collard et Dan Ticktum

L'affaire Vettel à Bakou

En Formule 1 justement, c'est un cas similaire qui s'est présenté, lorsque Sebastian Vettel est venu heurter la roue de Lewis Hamilton à Bakou derrière la voiture de sécurité, toutefois à une vitesse bien plus faible. Le pilote Ferrari avait écopé d'un stop-and-go de dix secondes et avait échappé à toute sanction plus sévère, malgré une réunion exceptionnelle de la FIA.

"Cela me rappelle ce qui est arrivé l'an dernier en F1, lorsque Vettel a percuté Hamilton sous Safety Car", souligne Ticktum. "J'ai écrit quelque chose sur Facebook, pas forcément un coup de gueule, mais je me suis fait comprendre."

"Je le reconnais, ce que j'ai fait était pire, je le dis. Mais quand on est en F1 et qu'on percute quelqu'un sous Safety Car, je pense que ça vaut plus qu'un stop-and-go de dix secondes. Si l'on compare ça à ma suspension d'un an, c'est vraiment dégoûtant, en fait !"

"Pour être honnête, je m'attendais à une suspension de trois courses par exemple. Quand j'ai su ça, je n'en croyais pas mes yeux. J'ai eu l'impression que le système était un peu contre moi."

Depuis lors, Dan Ticktum a eu le temps de ressasser son erreur et de faire son mea culpa. Fin 2016, il a été recruté par Red Bull au sein de son Junior Team, a réalisé une première campagne convaincante en Formule Renault Eurocup, a impressionné pour ses débuts en GP3 à mi-saison, a remporté le Grand Prix de Macao au terme d'un final abracadabrantesque et a été couronné par le McLaren Autosport BRDC Award. Quelle année ! Il s'apprête désormais à disputer la saison 2018 de F3 Europe avec Motopark.

Dan Ticktum, DAMS
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3 Europe , Formule 1 , Formula 4
Pilotes Sebastian Vettel , Dan Ticktum
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités