Preview

Les enjeux F3 - Que fera Lando au Norisring ?

Seul rookie du quatuor de candidats au titre, Lando Norris est certainement la révélation de cette saison de F3 Europe. De quoi sera-t-il capable sur un Norisring dont il a souligné avec humour qu'il porte son nom ?

Lando Norris, Carlin Dallara F317 - Volkswagen
Safety Car : Lance Stroll, Prema Powerteam Dallara F312 - Mercedes-Benz
Mikkel Jensen, kfzteile24 Mücke Motorsport Dallara F312 - Mercedes-Benz
Sérgio Sette Câmara, Motopark Dallara F312 - Volkswagen, Niko Kari, Motopark Dallara F312 - Volkswagen
Lance Stroll, Prema Powerteam Dallara F312 - Mercedes-Benz
Ben Barnicoat, HitechGP Dallara F312 - Mercedes-Benz
Lando Norris, Carlin Dallara F317 - Volkswagen

Alors que la mi-saison sera atteinte au terme de ce premier meeting allemand, quatre pilotes se sont clairement démarqués dans la lutte pour le titre : les redoublants Joel Eriksson, Maximilian Günther et Callum Ilott d'une part, et Lando Norris de l'autre.

Le circuit urbain du Norisring est d'une simplicité traître, et il sera intéressant de voir quel niveau de performance le protégé de McLaren y atteint, car pour l'instant, les circuits en ville lui réussissent. L'an passé, en Eurocup FR2.0, Norris avait signé la pole à Monaco avant d'être disqualifié en raison d'une vis non réglementaire.

Au Grand Prix de Pau, en mai, le pilote Carlin a joué la victoire lors des trois courses, avec deux pole positions, deux meilleurs tours et deux deuxièmes places à la clé ; seule ombre au tableau, un accident lors de la troisième manche, la plus prestigieuse, à cause d'un bris de suspension probablement provoqué par les passages répétés sur les vibreurs (qui sont souvent des trottoirs dans le Béarn !).

Nous allons donc voir comment Norris va tirer son épingle du jeu sur un tracé où un certain Lance Stroll a dominé les débats en 2016 et où les neutralisations devraient être nombreuses en raison de la proximité des murs, avec l'intégration finale du Full Course Yellow à l'éventail d'options dont disposent les commissaires.

Le FCY, qui fixe une limite de 80 km/h en piste, était testé en essais libres depuis le début de la saison 2016 et a fait son apparition en qualifications à Pau et en course au Hungaroring, avec succès. Il aura certainement un impact au Norisring : la voiture de sécurité est intervenue dans 12 des 14 courses de F3 Europe déjà disputées sur ce circuit. Ainsi, le peloton ne sera plus forcément regroupé par le Safety Car, et les incidents seront donc peut-être moins nombreux.

Les trois courses du week-end auront lieu ce samedi à 10h25 et ce dimanche à 9h10 et 14h50.

 

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Beckmann était dans un "trou profond" avec Van Amersfoort
Article suivant Le point F3 - Günther fait le break à domicile

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France