Fusion GP3/F3 : vers une Formule 3 monotype ?

La Formule 3 pourrait devenir une formule monotype pour sa prochaine génération de monoplaces à partir de 2020.

Ce serait le plus grand changement de l'Histoire de la F3 dans son ADN, puisque la discipline est actuellement la seule formule de promotion où l'on retrouve encore des moteurs différents, elle qui existe depuis sept décennies.

Ainsi, le GP3 Series disparaîtrait, et la F3 Europe actuelle évoluerait pour rejoindre la Formule 2 aux côtés de la Formule 1 sur les Grands Prix.

Selon les sources de Motorsport.com, un nouveau concept de F3 a été présenté par la FIA lors de la dernière réunion du Groupe de Travail Technique de la Commission Monoplace, le mois dernier.

On passerait ainsi de 240 ch à 275, voire 300. Certains membres du Groupe de Travail souhaitent par ailleurs conserver les moteurs V4 atmosphériques actuels, car le turbo ajouterait du poids et du couple et requerrait une boîte de vitesses plus lourde.

La Formule 2 (anciennement GP2) étant désormais sous l'égide de la FIA, Didier Perrin, directeur technique de la F2 et du GP3, a participé à la réunion du Groupe de Travail. Une alternative pourrait d'ailleurs être que la F3 Europe disparaisse et que le GP3 adopte le nom historique de la catégorie.

Cependant, selon nos informations, la plupart des membres du Groupe de Travail sont en faveur du concept actuel de F3, ou au moins de la nouvelle version de la FIA.

Un marché fragile

Une source nous a indiqué que l'avenir pourrait facilement être décidé "dans les hautes sphères", car la FIA devra négocier avec Liberty Media, nouveau détenteur des droits commerciaux de la F1, qui contrôle également la F2 et le GP3.

Cela pourrait également être déterminé par les forces du marché : puisqu'il n'y a actuellement que cinq écuries en F3 Europe et six en GP3 Series, la moindre défection d'une équipe vers l'autre championnat pourrait avoir un grand impact sur les deux.

Un élément complique encore davantage la situation : tandis que la GP3 existante est dans la deuxième saison d'un cycle de trois ans jusqu'à fin 2018, les châssis et moteurs actuels de F3 sont homologués jusqu'à fin 2019. Par conséquent, la FIA pourrait introduire la nouvelle génération de Formule 3 avec un an d'avance.

Le seul autre championnat de F3 qui respecte actuellement la réglementation technique de la FIA est celui de F3 Japon. Or, un délégué du pays du Soleil-Levant a émis des réserves sur une formule monotype (à motoriste unique), car le Japon a une grande culture de compétition au niveau des groupes propulseurs. 

"La FIA travaille actuellement sur l'avenir de la Formule 3 et sur ce à quoi nous voulons qu'elle ressemble", déclare Stefano Domenicali, président de la Commission Monoplace, pour Motorsport.com. "Nous travaillons avec toutes les parties prenantes au sein de la Commission Monoplace de la FIA pour assurer la force de la catégorie à l'avenir, tout en gardant à l'esprit les principes de l'échelle monoplace que la FIA a établis depuis longtemps."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3 Europe , GP3
Type d'article Actualités