La FIA interdit le saut Karting-F3 après le cas Verstappen

Max Verstappen a beau avoir été la sensation de la saison 2015 de Formule 1, passer directement du karting au niveau Formule 3 n'est plus possible.

La Fédération Internationale de l'Automobile a en effet pris un certain nombre de mesures concernant le règlement sportif de la F3 Europe. Nous allons vous détailler les plus importantes.

  • Pas de passage direct du karting à la F3 Europe. Cette mesure est prise pour éviter que des pilotes trop inexpérimentés ne courent dans la discipline, après une saison 2015 marquée par une quantité d'accidents assez incroyable. Verstappen l'a fait en 2014, avant d'être émulé par Callum Ilott et Alessio Lorandi en 2015. Ironie du sort, Ilott est le seul pilote à avoir été classé à l'arrivée des 33 courses de la saison, avec simplement un abandon au dernier tour lors de la deuxième course à Portimão.
  • Il est interdit de passer plus de trois saisons complètes en F3 Europe. Le seuil d'une saison complète est fixé à 80%. Felix Rosenqvist n'aurait pas pu remporter le titre 2015 si cela s'était appliqué dès cette année. Antonio Giovinazzi et Tatiana Calderón ne pourront pas revenir l'an prochain.
  • La licence à points est adoptée. Comme en Formule 1, l'accumulation de douze points sur une période de douze mois glissants entraînera une suspension d'une course. Les pilotes suivront par ailleurs un programme de formation obligatoire organisé par la FIA.
  • Quatre voitures engagées par équipe au maximum. En 2015, Carlin en engageait six (dont trois sous la bannière Jagonya Ayam by Carlin), alors que Motopark et Mücke Motorsport en comptaient cinq.
  • L'acompte des frais d'inscription, qui n'est pas remboursable, passe de 500 à 5'000€. Les frais d'inscription restent établis à 21'000€.
  • Des amendes en cas d'absence, voire l'exclusion du championnat. La F3 Europe était assez flexible à ce sujet jusqu'à présent, mais manquer un meeting ne sera plus souhaitable pour quiconque.
  • Des pénalités de cinq et de dix secondes. Comme en Formule 1, ces sanctions ont été introduites pour apporter plus de flexibilité aux commissaires en fonction de la faute commise.
  • Interdiction pour les pilotes de faire des essais sur un circuit emprunté par la F3 Europe moins de trois mois avant le meeting en question. Sauf s'ils participent à un autre championnat de F3, vu que la FIA veut raviver les F3 nationales après avoir grandement contribué à leur extinction.
  • Arrivée de la voiture de sécurité virtuelle. Au vu du nombre d'accidents en F3 Europe, cela permettra des courses plus justes et un temps de piste plus élevé sous drapeau vert.
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3 Europe
Type d'article Actualités
Tags officiel, règlementation, réglement