Lance Stroll - Mon exclusion, je l'ai bien méritée!

partages
commentaires
Lance Stroll - Mon exclusion, je l'ai bien méritée!
Par : Benjamin Vinel
9 nov. 2015 à 15:50

Le pilotage agressif des pilotes a été le thème récurrent de la saison 2015 de F3 Europe. Au cœur de la polémique se trouvait un adolescent, Lance Stroll, disputant sa première saison dans la discipline.

Lance Stroll, Prema Powerteam Dallara Mercedes-Benz
Lance Stroll, Prema Powerteam Dallara Mercedes-Benz
Lance Stroll, Prema Powerteam Dallara Mercedes-Benz
Lance Stroll, Prema Powerteam Dallara Mercedes-Benz
Lance Stroll, Prema Powerteam Dallara Mercedes-Benz
Lance Stroll, Prema Powerteam Dallara F312 Mercedes-Benz
Lance Stroll, Prema Powerteam Dallara Mercedes-Benz
Lance Stroll, Prema Powerteam Dallara F312 Mercedes-Benz
Lance Stroll, Prema Powerteam Dallara F312 Mercedes-Benz
Le troisième, Lance Stroll, Prema Powerteam
Lance Stroll, Prema Powerteam Dallara F312 Mercedes-Benz

C'est avec relativement peu d'expérience que Stroll a fait ses débuts en F3 Europe à l'âge de seize ans, bien qu'il ait déjà prouvé sa valeur en remportant le championnat de F4 Italie pour sa première saison en monoplace, déjà avec Prema, avant de s'imposer l'hiver dernier en Toyota Racing Series.

Ce n'est toutefois pas par ses performances que Stroll s'est fait remarquer en première moitié de saison, mais par les accidents qu'il a provoqués. Deux d'entre eux ont eu des répercussions notables : à Monza, Stroll a tassé Giovinazzi dans l'herbe à l'extérieur de la Curva Grande, provoquant un accrochage à près de 250km/h et s'envolant dans le grillage.

À Spa-Francorchamps, à la lutte pour la tête de la course avec Felix Rosenqvist et Mikkel Jensen au freinage des Combes, le pilote Prema les a tout simplement tassés vers l'extérieur jusqu'à les accrocher, éliminant ainsi le top 3 de la course et s'attirant la colère de son coéquipier Rosenqvist. Ce ne furent malheureusement pas ses seuls méfaits.

Plus sage et constant en fin de saison, Stroll affirme toutefois avoir appris de ses erreurs, tout en les minimisant d'autre part, comme il l'a déclaré à Motorsport.com dans une interview exclusive.

"Tous les pilotes ont connu des incidents à un moment ou à un autre cette année, mais les miens en particulier étaient de gros incidents, l'un d'entre eux étant le décollage à Monza et l'autre, le crash en tête de la course à Spa," estime le Canadien.

Franchement, je m'attendais à pire...

Lance Stroll au sujet de son ban d'une course

"J'étais clairement responsables des deux et j'en ai appris, mais tout le monde a connu des incidents similaires ; les miens étaient simplement sous le feu des projecteurs, c'était difficile de les manquer! Les incidents arrivent, et il s'est juste trouvé que les miens étaient des gros. C'étaient des erreurs honnêtes, c'est quelque chose qu'un jeune pilote traverse forcément."

Devant ces accidents à répétition, les commissaires de course ont interdit à Lance Stroll de prendre le départ de la course 3 à Spa-Francorchamps, après l'accrochage avec Rosenqvist et Jensen. Loin de dénoncer cette décision, le pilote Prema s'estime heureux de s'en être tiré avec une simple exclusion.

"C'est clair, je l'ai bien méritée," reconnaît-il. "Franchement, je m'attendais à pire. En regardant les images, je pensais que la sanction aurait pu être pire."

Stroll approuve la nouvelle Super Licence

Stroll est également revenu sur le système de points nouvellement imposé par la FIA pour l'accès à la Super Licence : il faut accumuler 40 points en formules de promotion, selon un barème spécialement établi par la Fédération, pour pouvoir courir en Formule 1.

Il est par ailleurs impossible de courir dans la catégorie reine du sport automobile sans avoir dix-huit ans, après l'arrivée fracassante de Max Verstappen en F1 cette année.

"Je suis vraiment d'accord avec la nouvelle réglementation," commente Stroll. "Max est une exception et c'est un grand pilote, et il mérite vraiment d'être en F1 ; il fait du bon travail, comme nous pouvons tous le voir. Maintenant, ils ont changé la réglementation, nous devons faire avec. Cela a du sens de devoir avoir au moins dix-huit ans pour être en F1, étant donné que c'est la catégorie reine du sport automobile.

"Le système de points est également très bien pensé, car cela assure que les pilotes de F1 y méritent leur place. On ne peut plus remettre en question le talent d'un pilote, parce que si on gagne les points nécessaires, alors on mérite d'y être," conclut le jeune Canadien, qui vient de fêter son dix-septième anniversaire.

Propos recueillis par Jamie Klein

Article suivant
Jake Dennis sûr "à 90%" de quitter la F3 pour 2016

Article précédent

Jake Dennis sûr "à 90%" de quitter la F3 pour 2016

Article suivant

Piquet signe chez Van Amersfoort pour la saison 2016 de F3 Europe

Piquet signe chez Van Amersfoort pour la saison 2016 de F3 Europe
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries F3 Europe
Pilotes Lance Stroll Boutique
Équipes Prema Powerteam
Auteur Benjamin Vinel