Pourquoi Norris a préféré McLaren à Red Bull, Renault et Mercedes

partages
commentaires
Pourquoi Norris a préféré McLaren à Red Bull, Renault et Mercedes
Valentin Khorounzhiy
Par : Valentin Khorounzhiy
Co-auteur: Jamie Klein
14 avr. 2017 à 09:45

Champion MSA Formula (2015), Toyota Racing Series, FR2.0 NEC et Eurocup FR2.0 (2016), Lando Norris s'est fait remarquer lors des deux dernières années, c'est le moins que l'on puisse dire.

Lando Norris, Carlin, Dallara F317 - Volkswagen
Lando Norris, McLaren
Lando Norris, Carlin, Dallara F317 - Volkswagen
Lando Norris reçoit le trophée British Club Driver of the Year
Lando Norris, Carlin, Dallara F317 - Volkswagen
Lando Norris
Lando Norris, Carlin, Dallara F317 - Volkswagen
Lando Norris, Carlin, Dallara F317 - Volkswagen
Callum Ilott, Prema Powerteam, Dallara F317 - Mercedes-Benz
Lando Norris, Carlin, Dallara F317 - Volkswagen
Maximilian Günther, Prema Powerteam, Dallara F317 - Mercedes-Benz
Lando Norris, Carlin, Dallara F317 - Volkswagen
Lando Norris, Carlin, Dallara F317 - Volkswagen

Par conséquent, il n'est pas étonnant que l'ancien Champion du monde de karting ait été convoité par de nombreuses écuries de Formule 1 souhaitant l'intégrer à leurs programmes de jeunes pilotes respectifs.

Lauréat du McLaren Autosport BRDC Award, récompensant le jeune pilote britannique le plus prometteur avec le test d'une McLaren récente, Lando Norris a finalement porté son choix sur la légendaire écurie basée à Woking.

"Nous avons discuté avec quelques équipes : Red Bull, Renault et Mercedes", révèle Norris. "Mais il ne s'agissait pas simplement de rejoindre un programme de jeunes pilotes. Il fallait savoir ce qu'ils pouvaient proposer, notamment en matière d'opportunités pour l'avenir. À cet égard, McLaren était de loin la meilleure option."

"Je ne dis pas que les autres sont mauvais, mais c'est un énorme point positif que McLaren soit basé en Angleterre, et l'écurie m'offrait plus d'opportunités pour l'avenir. Si Honda devait motoriser d'autres équipes, je dirais que cela pourrait ouvrir des opportunités."

Norris rejoint Nyck de Vries et Nobuharu Matsushita, protégé de Honda, au sein du programme de jeunes pilotes McLaren. Les deux hommes courront en Formule 2 cette saison, alors que Norris entame ce week-end sa première saison de F3 Europe.

Lorsque nous lui demandons en quoi le programme McLaren est différent du Red Bull Junior Team, le Britannique répond : "Chez Red Bull, il ne semble pas que les pilotes maîtrisent ce qui se passe : Helmut Marko joue un grand rôle dans la décision de qui fait quoi et où. Ils ont deux écuries, mais à moins d'être le prochain Max Verstappen, on ne va pas avoir un baquet Red Bull direct."

"McLaren a prouvé que ses jeunes pilotes avaient plus de chances d'arriver en F1, ils ont un programme pour eux en termes de simulateur, de préparation physique, de travail avec les ingénieurs, etc. Alors que dans certains autres programmes, il semble y avoir moins d'interaction. On a le nom de 'jeune pilote', et c'est plus ou moins tout. McLaren propose beaucoup plus de choses, et croit en ses pilotes quand ils ont l'opportunité d'arriver en F1."

En effet, deux membres du programme de jeunes pilotes McLaren ont fait leurs débuts en Formule 1 au sein de cette équipe : Kevin Magnussen et Stoffel Vandoorne, sacrés en Formule Renault 3.5 et GP2 Series respectivement. Le Belge, qui a rejoint le programme McLaren début 2013, est actuellement titulaire aux côtés du double Champion du monde Fernando Alonso.

Prema favori

Lando Norris va aborder sa première campagne en F3 Europe, mais malgré les quatre titres remportés dans sa très jeune carrière en monoplace, le pilote Carlin ne se considère pas comme favori face à des pilotes comme Maximilian Günther et Callum Ilott, qui abordent leur troisième campagne dans la discipline, évoluaient déjà aux avant-postes l'an dernier et courent pour l'écurie Prema. Cette dernière a remporté tous les titres dans l'Histoire du championnat.

"Je pense vraiment que Prema est favori avec Ilott et Günther, qui est le mieux placé des pilotes de l'an dernier", estime Norris. "Il a beaucoup d'expérience, tout comme Callum, et ils sont tous deux dans une bonne équipe. J'attends beaucoup d'eux, c'est leur troisième année, et si j'étais dans ma troisième année, je voudrais dominer le championnat."

L'objectif de l'Anglais est néanmoins clair : un apprentissage rapide, afin de gagner des courses en deuxième moitié de saison.

"Carlin n'est pas actuellement la meilleure équipe, nous ne sommes pas encore au même niveau que Prema. Espérons que cela va changer. Je ne vais peut-être pas gagner les premières courses de la saison, mais à terme, nous pouvons progresser, et c'est là que les gens pourront s'attendre à plus de victoires."

"Je vais tout donner, c'est tout ce que je peux faire, et si les gens s'attendent à ce que je gagne tout, ce n'est que leur avis. Le plateau est relevé et dense. On parle plus de millièmes de seconde que de dixièmes comme en Formule Renault", conclut Norris.

Propos recueillis par Jamie Klein

Article suivant
Guide 2017 - Le plateau F3 Europe passé au crible

Article précédent

Guide 2017 - Le plateau F3 Europe passé au crible

Article suivant

Ilott veut attirer le regard des junior teams F1

Ilott veut attirer le regard des junior teams F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries F3 Europe
Pilotes Lando Norris
Équipes McLaren Boutique
Auteur Valentin Khorounzhiy
Type d'article Actualités