Le point F3 - Norris dans le mur, Günther gagne à Pau

Maximilian Günther a remporté la 76e édition du Grand Prix de Pau lors d'un week-end marqué par de nombreux accidents mais aussi de belles manœuvres en piste.

Course 1

C'est par un coup de théâtre que ce week-end a commencé. Auteur de la pole position, Callum Ilott a gardé la tête de la course au départ mais a connu un accident quelque peu étrange dès le premier tour, percutant le mur à la sortie du Pont Oscar ! Bien que les conditions fussent délicates, avec quelques gouttes de pluie tout au long de ces 35 minutes, le Britannique était médusé par cette erreur.

Lorsque Motorsport.com lui a demandé s'il avait trop attaqué dans ce premier tour, Ilott a répondu : "Même pas, je pense. Les conditions étaient évidemment différentes des qualifications, mais j'avais le sentiment d'avoir de l'adhérence. Je n'ai même pas beaucoup pris le deuxième vibreur, j'ai juste rebondi et je suis parti dans le mur. Nous avons jeté un coup d’œil aux données, et je n'allais pas plus vite que les autres."

Joel Eriksson, en revanche, n'était manifestement pas du même avis : "Callum était très rapide dans les premiers kilomètres. Trop rapide, à mon avis, vu le peu d'adhérence disponible. Pour preuve, il a abandonné après un accident."

C'est justement ce même Eriksson, troisième sur la grille, qui a hérité de la tête de la course devant Lando Norris après l'accident d'Ilott, ayant dépassé le pilote Carlin par l'extérieur au départ, dans le virage de la Gare. "Mon départ était très bon, vu comme ce côté de la grille est sale ; mon meilleur de l'année, je pense", estime Norris. "Malheureusement, je me suis un peu fait coincer dans le premier virage, donc je n'ai pas vraiment pu faire grand-chose contre Eriksson à l'extérieur."

Joel Eriksson, Motopark Dallara F317 - Volkswagen, franchit le drapeau à damier
Joel Eriksson (Motopark) franchit le drapeau à damier devant Lando Norris (Carlin)

La bataille a été intense entre les deux hommes, mais sur le sinueux circuit de Pau, Eriksson a parfaitement défendu sa position, que ce soit sous drapeau vert ou au fil des nombreux restarts suivant les interventions de la voiture de sécurité. Norris a passé la quasi-intégralité de la course à moins d'une seconde du pilote Motopark, mais n'est jamais parvenu à prendre l'avantage.

"J'ai tout donné pour harceler Joel, mais c'est très dur sur ce circuit quand on n'est pas largement plus rapide", souligne le pilote Carlin. "Je ne pouvais qu'essayer de le pousser à la faute. Je n'ai donc pas pu le dépasser, mais je suis content de la deuxième place."

Un autre rookie, Joey Mawson, était bien parti pour réaliser sa meilleure performance depuis le début de la saison, et de loin, puisqu'il tenait la troisième place après une lutte de longue haleine face à Jake Dennis, avec en point d'orgue une touchette entre les deux monoplaces au virage de la Gare.

Joey Mawson, Van Amersfoort Racing, Dallara F317 - Mercedes-Benz, Jake Dennis, Carlin, Dallara F317 - Volkswagen
Joey Mawson (Van Amersfoort Racing) à la lutte avec Jake Dennis (Carlin)

Mawson a toutefois perdu le contrôle de sa Van Amersfoort au 18e des 23 tours dans la courbe du Parc Beaumont, virage le plus rapide du circuit, et Dennis, peut-être surpris, a commis une erreur similaire, percutant également le rail. Maximilian Günther, qui arrivait derrière eux, n'a pu éviter un gros contact avec la voiture de Dennis, mais a réussi à rallier l'arrivée au troisième rang, sa Prema n'ayant souffert d'aucun dégât.

"Je me suis fait piéger par la bruine, pour être honnête", commente Mawson pour Motorsport.com. "J'ai tourné, l'arrière est parti, et voilà. Je me sens mal pour l'équipe, car nous allions signer un podium."

"J'ai essayé de survivre sur deux roues", renchérit Dennis. "Maxi [Günther] a essayé de me dépasser par l'extérieur quand je n'avais plus de suspension arrière gauche et il m'a touché ; il a fait un joli donut et il a continué."

Jake Hughes aurait bien pu tirer les marrons du feu, puisqu'il a fait la course juste derrière Günther, mais le pilote Hitech est parti à la faute dans la chicane Foch, un tour avant les accidents de Mawson et de Dennis. Nikita Mazepin, septième à huit tours du but, a donc hérité de la quatrième place et signé le meilleur résultat de sa carrière en F3 Europe.

Harrison Newey, Pedro Piquet, Ferdinand Habsburg, Mick Schumacher et Jehan Daruvala complétaient le top 10, avec seulement 14 voitures à l'arrivée. En effet, Guan Yu Zhou a également tapé le mur dans la chicane Foch en début de course, provoquant la première intervention de la voiture de sécurité.

 Pau - Course 1

 PiloteÉquipeTemps/Écart
1  Joel Eriksson Motopark 34'59.570
2  Lando Norris Carlin 0.243
3  Maximilian Günther Prema Powerteam 2.636
4  Nikita Mazepin Hitech GP 3.560
5  Ralf Aron Hitech GP 3.970
6  Harrison Newey Van Amersfoort Racing 4.564
7  Pedro Piquet Van Amersfoort Racing 5.383
8  Ferdinand Habsburg Carlin 6.637
9  Mick Schumacher Prema Powerteam 5.825
10  Jehan Daruvala Carlin 7.201
11  David Beckmann Van Amersfoort Racing 8.229
12  Keyvan Andres Soori Motopark 9.071
13  Tadasuke Makino Hitech GP 9.616
14  Marino Sato Motopark 10.537
Ab  Joey Mawson Van Amersfoort Racing  
Ab  Jake Dennis Carlin  
Ab  Jake Hughes Hitech GP  
Ab  Guan Yu Zhou Prema Powerteam  
Ab  Callum Ilott Prema Powerteam  

Podium : le vainqueur Joel Eriksson, Motopark Dallara F317 - Volkswagen, le deuxième Lando Norris, Carlin Dallara F317 - Volkswagen, le troisième Maximilian Günther, Prema Powerteam Dallara F317 - Mercedes-Benz

Podium : 1er Joel Eriksson (Motopark), 2e Lando Norris (Carlin), 3e Maximilian Günther (Prema Powerteam)

Course 2

Lando Norris occupait la pole position pour la deuxième course du week-end, mais a quelque peu manqué son envol. Heureusement pour lui, le virage de la Gare est très proche de la grille de départ, ce qui lui a permis de ne perdre qu'une place au profit de Maximilian Günther.

Norris ne s'en est pas laissé conter et les deux hommes ont abordé quelques virages au coude-à-coude, notamment la très rapide courbe du Parc Beaumont, dans un combat à couper le souffle. Le pilote Carlin a finalement tenté une manœuvre par l'extérieur au Pont Oscar, sans succès.

À partir de là, Günther a creusé l'écart, dixième par dixième, jusqu'à disposer d'une avance de plus de trois secondes après 22 des 29 tours de course. L'Allemand a ainsi remporté sa première victoire de la saison.

"Le départ de Maximilian a été très bon, alors que le mien, encore une fois, n'a pas été le meilleur qui soit", déplore Norris, coutumier du fait. "Dans les premiers tours, j'étais plus rapide que lui, mais Maximilian a été meilleur à partir de la mi-course. Par conséquent, je n'ai plus eu l'opportunité de dépasser, surtout qu'un circuit aussi étroit que Pau ne permet de le faire que quand le pilote de devant commet une erreur."

Maximilian Günther, Prema Powerteam Dallara F317 - Mercedes-Benz
Maximilian Günther (Prema Powerteam)

Il n'y a pas vraiment eu de suspense pour la troisième place, puisque Callum Ilott a passé l'intégralité de la course à cette position, sans menacer Norris ni être réellement menacé par ses poursuivants. Joel Eriksson était bien parti pour finir quatrième, mais est parti à la faute dans la chicane Foch au 24e tour, perdant 12 points précieux au championnat.

"En milieu de course, je sentais que quelque chose n'allait pas avec la suspension avant gauche, car la voiture se comportait étrangement", explique le Suédois. "Puis juste avant l'accident, ça s'est grandement aggravé dans le long virage [Parc Beaumont], la voiture avait des sursauts de folie. Je sentais que quelque chose se détachait, et quand j'ai touché le vibreur, tout s'est soulevé : j'ai vu la roue se lever et je suis parti droit dans le mur. C'était pas de chance, mais c'est la vie."

Harrison Newey a hérité de cette quatrième place pour signer le meilleur résultat de sa carrière en F3 Europe après avoir résisté à Ralf Aron, alors que suivaient Jake Hughes, Nikita Mazepin et Ferdinand Habsburg. Tous ont conservé la même position du premier au dernier tour, à l'exception de la place grappillée par chacun grâce à l'accident d'Eriksson.

Jehan Daruvala et Jake Dennis complètent le top 10, le rookie Indien ayant dépassé son expérimenté coéquipier au 12e tour.

Le seul accident en piste lors de cette course fut le bête accrochage de deux pilotes Motopark, Keyvan Andres Soori et Marino Sato, à l'épingle du Lycée. Les deux hommes ont fait la course en fond de peloton. Guan Yu Zhou et Joey Mawson, quant à eux, ont connu des problèmes mécaniques.

 Pau - Course 2

 PiloteÉquipeTemps/Écart
 Maximilian Günther Prema Powerteam 34'14.016
 Lando Norris Carlin 1.953
 Callum Ilott Prema Powerteam 5.287
 Harrison Newey Van Amersfoort Racing 11.883
 Ralf Aron Hitech GP 12.596
 Jake Hughes Hitech GP 13.411
 Nikita Mazepin Hitech GP 15.873
 Ferdinand Habsburg Carlin 17.371
 Jehan Daruvala Carlin 18.009
10   Jake Dennis Carlin 20.084
11   Mick Schumacher Prema Powerteam 24.765
12   Tadasuke Makino Hitech GP 26.788
13   Pedro Piquet Van Amersfoort Racing 27.824
14   David Beckmann Van Amersfoort Racing 28.920
15   Keyvan Andres Soori Motopark 1'06.150
16   Joey Mawson Van Amersfoort Racing 3 tours
Ab  Joel Eriksson Motopark  
Ab  Guan Yu Zhou Prema Powerteam  
Ab  Marino Sato Motopark  

Podium : le vainqueur Maximilian Günther, Prema Powerteam Dallara F317 - Mercedes-Benz, le deuxième Lando Norris, Carlin Dallara F317 - Volkswagen, le troisième Callum Ilott, Prema Powerteam, Dallara F317 - Mercedes-Benz

Podium : 1er Maximilian Günther (Prema Powerteam), 2e Lando Norris (Carlin), 3e Callum Ilott (Prema Powerteam)

Grand Prix

C'est Lando Norris que l'on retrouvait en pole position de la 76e édition du Grand Prix de Pau devant Maximilian Günther et Callum Ilott, et à l'extinction des feux, les trois hommes ont tenu leur rang.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Lando Norris a démontré son talent. Le protégé de McLaren a enchaîné les meilleurs tours en course, largement plus rapide que le reste du plateau. Au bout de huit tours, Norris avait plus de quatre secondes d'avance, lorsque la voiture de sécurité a regroupé le peloton suite à l'accident de David Beckmann, devenu l'une des nombreuses victimes de la chicane Foch.

Norris a repris sa marche en avant par la suite, creusant un écart de deux secondes et demie sur Günther au 18e passage... mais c'est alors que le pilote Carlin a été victime d'un bris de suspension et a percuté le mur à la chicane Foch. C'était l'abandon, et le succint tweet publié par l'Anglais résumait parfaitement la situation : "Dégoûté".

Norris a ensuite expliqué sa mésaventure au micro de Motorsport.com : "La voiture était parfaite, et ne se comportait différemment dans aucun virage. Quand je suis sorti de la première corde et que j'ai pris la deuxième, la roue avant gauche est partie vers la gauche, je ne pouvais pas tourner. Je prenais moins de vibreur que les autres, et je n'ai rien fait de différent : c'était parfaitement le mauvais angle, et ça a cédé, tout simplement. Je ne pouvais rien y faire."

Lando Norris, Carlin Dallara F317 - Volkswagen
Lando Norris (Carlin) avant son accident

Maximilian Günther, quant à lui, a fait montre de fiabilité et s'est imposé avec deux secondes d'avance sur Callum Ilott, succédant à Juan Manuel Fangio, Jim Clark et autres Lewis Hamilton.

"Remporter le Grand Prix de Pau, c'est très spécial. Sans oublier les 25 points, qui sont évidemment très importants", se délecte Günther. "Lando était très rapide, et pour être honnête, j'ai décidé de ne pas prendre trop de risques, surtout sur les gros vibreurs, parce que j'ai vu des voitures avoir des accidents lors des deux premières courses. Norris, en revanche, attaquait fort et a fini par casser une suspension et percuter le mur."

Maximilian Günther, Prema Powerteam Dallara F317 - Mercedes-Benz
Maximilian Günther (Prema Powerteam) devance Callum Ilott (Prema Powerteam)

Malgré un début de saison difficile, Ralf Aron a signé une performance remarquable lors de cette course. Septième sur la grille, l'Estonien a pris l'avantage sur Joey Mawson au départ, a dépassé Joel Eriksson par surprise à l'épingle du Lycée et a fait l'extérieur à Harrison Newey au virage de la Gare, profitant de l'accident de Norris pour monter sur la troisième marche du podium.

Newey et Eriksson complétaient le top 5 devant Ferdinand Habsburg et Tadasuke Makino – le protégé de Honda qui marquait ses tout premiers points en F3 Europe. Pedro Piquet, Jake Dennis et Guan Yu Zhou étaient les derniers membres du top 10, s'étant suivis tout au long de la course.

Les incidents ont été nombreux, mais à l'exception de celui de Norris, tous ont eu lieu en deuxième moitié de tableau. Joey Mawson a tapé le mur dans la courbe du Parc Beaumont, Nikita Mazepin a subi une crevaison et Keyvan Andres Soori est parti à la faute dans la fameuse chicane Foch, à l'image de Norris et Beckmann. Jake Hughes a également dû jeter l'éponge.

À noter que malgré son abandon prématuré, Lando Norris a réalisé le meilleur tour en course avec quatre dixièmes de seconde d'avance sur ses rivaux.

 Grand Prix de Pau

 PiloteÉquipeTemps/Écart
 Maximilian Günther Prema Powerteam 34'23.254
 Callum Ilott Prema Powerteam 1.952
 Ralf Aron Hitech GP 3.237
 Harrison Newey Van Amersfoort Racing 6.786
 Joel Eriksson Motopark 8.386
 Ferdinand Habsburg Carlin 9.395
 Tadasuke Makino Hitech GP 11.453
 Pedro Piquet Van Amersfoort Racing 11.979
 Jake Dennis Carlin 12.272
10   Guan Yu Zhou Prema Powerteam 17.826
11   Jehan Daruvala Carlin 20.756
12   Mick Schumacher Prema Powerteam 21.234
13   Marino Sato Motopark 27.884
Ab   Lando Norris Carlin  
Ab   Nikita Mazepin Hitech GP  
Ab   Keyvan Andres Soori Motopark  
Ab   Joey Mawson Van Amersfoort Racing  
Ab   Jake Hughes Hitech GP  
Ab   David Beckmann Van Amersfoort Racing  

Le vainqueur Maximilian Günther, Prema Powerteam Dallara F317 - Mercedes-Benz

Le vainqueur Maximilian Günther (Prema Powerteam)

Championnat

Ce championnat de F3 Europe est plus ouvert que jamais ! Joel Eriksson, Lando Norris et Maximilian Günther, extrêmement réguliers aux avant-postes, se tiennent dans un mouchoir de poche en tête du classement : deux points seulement les séparent !

Callum Ilott, malgré cinq podiums dont deux victoires, paie cher ses deux abandons de Silverstone et de Pau alors qu'il jouait la victoire. Quoi qu'il en soit, ce quatuor de tête se démarque clairement.

Ferdinand Habsburg, quant à lui, gagne encore trois places grâce à autant d'arrivées dans les points sur le tracé palois, une progression qui n'égale pas celle de Ralf Aron : sept positions gagnées grâce à trois top 5 dans le Béarn. Les pilotes Carlin Jake Dennis et Jehan Daruvala, en revanche, perdent trois places après un week-end en demi-teinte.

Championnat de F3 Europe après 9 courses sur 30

 PiloteÉquipeUnited Kingdom SILItaly MNZFrance PAUPoints
1 Sweden Joel Eriksson Motopark 4 1 2 4 1 4 1 Ab 5 139
2 United Kingdom Lando Norris (R) Carlin 1 9 3 1 2 2 2 2 Ab 139
3 Germany Maximilian Günther Prema Powerteam 3 4 4 7 4 3 3 1 1 137
4 United Kingdom Callum Ilott Prema Powerteam Ab 2 1 9 7 1 Ab 3 2 109
5 Austria Ferdinand Habsburg (R) Carlin 12 13 12 3 5 5 8 8 6 51
6 Estonia Ralf Aron Hitech GP Ab 16 10 8 9 8 5 5 3 46
7 Germany Mick Schumacher (R) Prema Powerteam 8 6 17 6 3 6 9 11 12 45
8 United Kingdom Harrison Newey Van Amersfoort Racing 6 10 9 17 Ab 15 6 4 4 43
9 United Kingdom Jake Dennis Carlin 2 5 5 Ab Ab Ab Ab 10 9 41
10 India Jehan Daruvala (R) Carlin 10 8 6 2 8 9 10 9 11 40
11 China Guan Yu Zhou Prema Powerteam 7 7 Ab 5 6 10 Ab Ab 10 32
12 Russia Nikita Mazepin Hitech GP Ab 15 7 11 10 11 4 7 Ab 25
13 United Kingdom Jake Hughes (R) Hitech GP 13 3 13 10 13 Ab Ab 6 Ab 24
14 Brazil Pedro Piquet Van Amersfoort Racing 9 18 11 16 Ab 7 7 13 8 18
15 Australia Joey Mawson (R) Van Amersfoort Racing 5 11 8 14 16 Ab Ab 16 Ab 14
16 Japan Tadasuke Makino (R) Hitech GP 11 19 15 12 14 13 13 12 7 6
17 Japan Marino Sato (R) Motopark 16 12 18 13 11 12 14 Ab 13 0
18 Germany David Beckmann Van Amersfoort Racing 14 17 14 Ab 15 14 11 14 Ab 0
19 Germany Keyvan Andres Soori (R) Motopark 15 14 16 15 12 Ab 12 15 Ab 0

La F3 Europe fait désormais une pause de quatre semaines avant la prochaine manche au Hungaroring, les 17 et 18 juin.

Propos recueillis par Marcus Simmons

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3 Europe
Événement Pau
Circuit Circuit de Pau
Pilotes Callum Ilott , Maximilian Günther , Lando Norris , Joel Eriksson
Type d'article Analyse
Tags résultats, résumé