Plus de moteurs japonais en F3 Europe

partages
commentaires
Plus de moteurs japonais en F3 Europe
Par : Marcus Simmons
Co-auteur: Benjamin Vinel
6 févr. 2017 à 14:45

Les moteurs Tomei, qui étaient utilisés en F3 Europe, vont quitter le championnat pour rejoindre le Japon.

Kenta Yamashita, ThreeBond with T-Sport Dallara Tomei
Wing Chung Chang, ThreeBond with T-Sport Dallara NBE
Arjun Maini, ThreeBond with T-Sport Dallara F312 – NBE
Ukyo Sasahara, ThreeBond with T-Sport Dallara F312
Ukyo Sasahara, ThreeBond with T-Sport, Dallara F312 – ThreeBond
Ukyo Sasahara, ThreeBond with T-Sport, Dallara F312 – ThreeBond
David Beckmann, kfzteile24 Mücke Motorsport, Dallara F312 - Mercedes-Benz
Mike David Ortmann, Mücke Motorsport
Mikkel Jensen, kfzteile24 Mücke Motorsport Dallara F312 - Mercedes-Benz

Ryo Michigami, dirigeant de Drago Corse, a annoncé que son équipe allait s'engager en F3 Japon en collaboration avec ThreeBond, qui a financé le développement du moteur Tomei avec l'écurie britannique T-Sport. Drago courait l'an dernier en Super Formula et en Super GT, mais s'est retiré de Super Formula cette saison.

Cette annonce jette le doute sur l'avenir de T-Sport en F3 Europe. L'équipe a connu une campagne très difficile en F3 Europe, alignant tantôt Arjun Maini, tantôt Ukyo Sasahara, tantôt Wing Chung Chang sans grand succès, parfois avec les moteurs Threebond, parfois avec les groupes propulseurs NBE. Kenta Yamashita a toutefois obtenu une belle quatrième place au Grand Prix de Macao 2016 avec un moteur Tomei.

T-Sport ne s'est toujours pas inscrit pour la saison 2017 de F3 Europe, mais le directeur d'équipe Russell Eacott explique que l'équipe est prête à courir avec les moteurs NBE si un pilote est disponible.

"Nous voulons le faire, mais à moins que quelqu'un ait le budget, ce n'est pas la peine. Voilà la situation", déclare Eacott pour Autosport. "Nous avons montré qu'avec un bon pilote et un moteur qui marche, nous sommes à l'avant."

"Quelques pilotes veulent faire des essais. Nous pourrions le faire avec le nouveau kit aéro, et l'intention serait de retourner à Macao ; on va voir ce qui va se passer."

Ortmann chez Mücke ?

On craignait que Mücke Motorsport ne parvienne pas à attirer des pilotes pour la saison 2017 de F3 Europe, mais Peter Mücke a laissé entendre que celui qui était son fer de lance en ADAC F4 l'an dernier allait passer à l'étage supérieur.

Mike Ortmann, qui a fini troisième du championnat derrière Joey Mawson et Mick Schumacher, a été confirmé par l'ADAC (fédération des automobile clubs d'Allemagne, qui promeut l'ADAC F4) comme ayant signé chez Mücke pour la saison 2017.

"Il est prêt pour la prochaine étape", déclare Peter Mücke, dont l'équipe n'est engagée qu'en F4 et en F3. "Quand on a autant d'expérience que moi, on a l’œil pour déceler si un pilote peut réussir au niveau supérieur, ou si on lui dit de rester dans le même championnat pour une année supplémentaire."

Interview exclusive - Callum Ilott (Prema Powerteam)

Article suivant
Les moteurs de F3 désormais attribués au hasard

Article précédent

Les moteurs de F3 désormais attribués au hasard

Article suivant

Soori en F3 Europe avec le titre rookie pour objectif

Soori en F3 Europe avec le titre rookie pour objectif
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries F3 Europe
Équipes Mücke Motorsport , T-Sport
Auteur Marcus Simmons
Type d'article Actualités