10 infos à savoir sur le Grand Prix du Brésil

L’Autodromo José Carlos Pace, aussi mieux connu sous le nom de circuit d’Interlagos, situé à Sao Paolo, accueillera ce week-end l’avant-dernier Grand Prix de la saison 2016.

Le roi Fittipaldi

Le roi Fittipaldi
1/10

Le premier Grand Prix du Brésil a eu lieu le 11 février 1973, et a vu la victoire du roi Emerson Fittipaldi sur McLaren-Ford. Le Brésilien, incroyablement populaire chez lui, devenait le premier pilote local à gagner devant ses fans.

Tout à gauche

Tout à gauche
2/10

Le circuit d’Interlagos met les muscles du cou des pilotes à rude épreuve, car il est l’un des quatre tracés de Formule 1 à tourner vers la gauche ; en sens antihoraire. Les autres circuits sont Singapour, le COTA à Austin et Yas Marina à Abou Dhabi. Suzuka, avec sa forme en 8, tourne à gauche pendant une moitié du tour.

Photo de: XPB Images

Champion durant 30 secondes

Champion durant 30 secondes
3/10

Le Grand Prix du Brésil 2008 a vu Felipe Massa de l'écurie Ferrari porter la couronne de champion durant 30 secondes. En décrochant la victoire, il battait Lewis Hamilton dans la course au titre. Mais 30 secondes plus tard, dans le dernier virage, Hamilton parvenait à doubler la Toyota de Timo Glock, chaussée de pneus slicks sous la pluie. Le Britannique terminait alors cinquième, comptant un point de plus que Massa au championnat.

Photo de: XPB Images

Ayrton Senna en douleurs

Ayrton Senna en douleurs
4/10

Cinq Brésiliens ont remporté la victoire devant leurs fans au Grand Prix du Brésil. Il s’agit d’Emerson Fittipaldi (1973-74), Carlos Pace (1975), Nelson Piquet (1983-86), Ayrton Senna (1991-93) et Felipe Massa (2006-2008). Lors de l’édition de 1991 (photo), Senna a dû maintenir son levier de vitesses d’une main et le volant de l’autre durant plusieurs tours en fin de course. Muscles tétanisés, Senna fut incapable de s’extraire de sa voiture une fois la ligne d’arrivée franchie.

Météo changeante

Météo changeante
5/10

La météo est toujours incertaine dans cette région du Brésil. Des averses soudaines peuvent noyer la piste à tout moment, comme ce fut le cas en 2003. L’eau ne pouvant s’évacuer assez rapidement, plusieurs voitures furent victimes d'aquaplanning, incluant la Ferrari du champion Michael Schumacher (photo).

Photo de: Brousseau Photo

Le héros chez lui

Le héros chez lui
6/10

Felipe Massa disputera cette fin de semaine son 249e Grands Prix en carrière et le dernier devant ses fans. Massa a remporté deux victoires sur le tracé d’Interlagos : en 2006 et en 2008, les deux fois aux commandes d’une Ferrari.

Photo de: XPB Images

Haut perché

Haut perché
7/10

Après les 2285m du circuit Hermanos Rodriguez la semaine passée, les bolides de F1 vont affronter un autre tracé en altitude. Le circuit d’Interlagos est situé à 800m au-dessus du niveau de la mer, ce qui perturbe l’alimentation du moteur, l’aérodynamique et le refroidissement.

Photo de: XPB Images

Le record de Prost

Le record de Prost
8/10

Alain Prost, surnommé le professeur, détient le record du plus grand nombre de victoires au Grand Prix du Brésil avec six. Michael Schumacher est second avec quatre, Carlos Reutemann suit avec trois, puis on retrouve dix pilotes qui ont gagné à deux reprises. Sur cette photo, on voit Prost en 1985 au volant de la McLaren-TAG Porsche.

Un terrible accident

Un terrible accident
9/10

Le Français Philippe Streiff a été victime d’un très gros crash au Brésil en 1989. Lors d’une séance d'essais privés d’avant-saison, Steiff commet une petite erreur de pilotage et son AGS sort de piste et effectue plusieurs tonneaux. L'arceau de sécurité est arraché et ses vertèbres sont touchées. Le pauvre Steiff est secouru dans des conditions douteuses qui le laissent tétraplégique. Toutefois, Streiff est resté très impliqué dans le monde du sport automobile.

Grande confusion

Grande confusion
10/10

Le Grand Prix de 2003 fut interrompu à la suite du gros accident dont fut victime Fernando Alonso sur Renault (photo). Presque en même temps, Giancarlo Fisichella (Jordan) doublait Kimi Räikkönen (McLaren) et franchissait l’arrivée en première place. Toutefois, les officiels accordaient la victoire au Finlandais, car selon eux, le classement avait été figé deux tours avant le drapeau rouge. Une semaine plus tard, cette décision fut renversée, car il apparaît que le rouge fut déployé quelques secondes après que Fisichella ait traversé la ligne d'arrivée.

Photo de: Brousseau Photo
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Circuit Autódromo José Carlos Pace
Type d'article Diaporama
Tags brésil, fittipaldi, senna