1er mai 1994 - La disparition tragique d’Ayrton Senna

C’est en ce sombre jour de 1994 que la Formule 1, et le monde entier, perdait de façon tragique sur le circuit d’Imola le grand Ayrton Senna, triple Champion du monde.

1er mai 1994 - La disparition tragique d’Ayrton Senna
Un as du karting
Un as du karting
1/22

Photo de: Lionel Froissart

Après avoir remporté plusieurs titres brésiliens et sud-américains de karting, Ayrton Senna participe au Championnat du monde à quelques reprises. Senna (15) y affronte, entre autres, Terry Fullerton (49), celui qu'il qualifiera plus tard comme ayant été son rival le plus tenace.
Formule 3 Britannique
Formule 3 Britannique
2/22

Photo de: XPB Images

Senna décroche les titres britanniques de Formule Ford 1600 et 2000. Puis, il devient Champion de British F3 en 1983 (photo), après une lutte féroce contre Martin Brundle.
Débuts en Formule 1
Débuts en Formule 1
3/22

Photo de: XPB Images

Durant l’hiver 1983, Senna teste quatre monoplaces de F1 : une Williams, une Toleman, une McLaren et une Brabham. Son choix se porte finalement sur Toleman.
Un Grand Prix difficile
Un Grand Prix difficile
4/22

Photo de: XPB Images

Lors de son deuxième Grand Prix, Ayrton Senna, aux commandes d’une Toleman-Hart, prend ses premiers points en F1 en se classant sixième. Il termine la course au bord de l’épuisement, car la perte de la calandre avant a rendu la voiture exténuante à piloter.
Des études médicales
Des études médicales
5/22

Photo de: Jacques Dallaire

Sachant qu’il doit améliorer sa condition physique, Senna effectue une visite au Motorsport Research Group de McGill à Montréal en juin 1984. Pour le Grand Prix, on lui installe un enregistreur de fréquences cardiaques.
Départ mouvementé en Allemagne
Départ mouvementé en Allemagne
6/22

Photo de: Williams F1

Au départ du Grand Prix d’Europe sur le petit circuit du Nürburging, Senna est surpris par un freinage intempestif d’Eddie Cheever. La Toleman de Senna escalade la Williams de Keke Rosberg, qui était mal partie, et crée un carambolage.
Portugal 1985, première victoire
Portugal 1985, première victoire
7/22

Photo de: Renault

Ayrton Senna, impérial sous la pluie, remporte la première de ses 41 victoires en carrière sous le déluge à Estoril, au Portugal, aux commandes d’une Lotus 97T-Renault. Patrick Tambay le félicite.
Senna - Ducarouge
Senna - Ducarouge
8/22

Photo de: WRI2

Senna travaille admirablement bien avec Gérard Ducarouge chez Lotus. Les deux hommes sont en parfaite harmonie, comme l’étaient Colin Chapman et Jim Clark.
Au volant de la fameuse Lotus noire
Au volant de la fameuse Lotus noire
9/22

Photo de: Jean-Claude Loustau

Ayrton Senna discute avec son ingénieur de piste, Steve Hallam, lors du Grand Prix de France 1985 organisé sur le circuit Paul Ricard. Qualifié 2e, Senna voit son moteur Renault exploser dans la courbe de Signes, expédiant la Lotus dans les barrières de protection.
Une Lotus intelligente
Une Lotus intelligente
10/22

Photo de: XPB Images

En 1987, Senna est aux commandes de la Lotus-Honda à suspension active. Un ordinateur fait bouger les suspensions afin que la voiture conserve une attitude aérodynamique parfaite en ligne droite comme dans les virages.
Une erreur bête à Monaco
Une erreur bête à Monaco
11/22

Photo de: XPB Images

En 1988, Senna débute chez McLaren. À Monaco, il signe la pole position avec une avance de presque 1,5 seconde sur Alain Prost ! Mais en course, il se déconcentre et percute le rail de sécurité alors qu’il caracole en tête !
Victoire au Canada
Victoire au Canada
12/22

Photo de: Tom Haapanen

Au Grand Prix du Canada à Montréal, Senna décroche la pole et gagne la course devant son coéquipier Alain Prost et Thierry Boutsen, sur Benetton.
Un premier titre mondial
Un premier titre mondial
13/22

Photo de: XPB Images

Ayrton Senna remporte 8 victoires en 1988, en route vers son premier titre mondial. Il remporte le Grand Prix d’Allemagne à Hockenheim, terminant devant Alain Prost et Gerhard Berger,
Un tournant
Un tournant
14/22

Photo de: XPB Images

En 1989, Senna et Prost jouent le titre. Au Japon, Senna tente de doubler le Français, mais les deux McLaren s’accrochent. Senna parvient à repartir, mais il sera pénalisé et on lui retire sa victoire. Senna n’oubliera rien de cette affaire…
Collision avec Prost au Japon en 1990
Collision avec Prost au Japon en 1990
15/22

Photo de: Jean-Francois Galeron

Un an plus tard, encore au Japon, Senna, chez McLaren, et Prost, sur Ferrari, se disputent encore le titre mondial. Senna n'a pas oublié l'accrochage de l'année précédente et veut se venger. Au premier virage, il percute volontairement la Ferrari, causant un double abandon. Prost perd le titre au profit de Senna…
Au Brésil, chez lui
Au Brésil, chez lui
16/22

Photo de: Sutton Motorsport Images

Début 1991, Ayrton Senna dispute le Grand Prix du Brésil, devant ses fans. Il n’a jamais gagné cette course qui lui tient à coeur. Il prend le départ devant les Williams de Nigel Mansell et de Riccardo Patrese.
Senna souffre pour les siens
Senna souffre pour les siens
17/22

Photo de: Sutton Motorsport Images

Il remporte la victoire au Brésil dans la douleur. En fin de course, les vitesses de sa transmission sautent et l’obligent à tenir le levier d’une main, et à piloter de l’autre. Une fois la ligne d'arrivée franchie, il crie de douleur, car les muscles de ses bras et de ses épaules sont tétanisés.
L’essai d’une voiture IndyCar
L’essai d’une voiture IndyCar
18/22

Photo de: Sutton Motorsport Images

En décembre 1992, Senna effectue l’essai d’une Penske-Chevrolet de série IndyCar. On le voit ici en discussion avec son compatriote, Emerson Fittipaldi.
Un premier tour d’anthologie
Un premier tour d’anthologie
19/22

Photo de: Sutton Motorsport Images

En 1993, Senna est aux commandes d’une McLaren à simple moteur client Ford. Néanmoins, il va décrocher cinq victoires, dont celle-ci à Donington, qui demeure l’une des plus fantastiques de l’histoire de la F1. Sous la pluie, Senna double quatre rivaux lors du premier tour de la course et s’envole vers la victoire.
Un nouveau défi chez Williams
Un nouveau défi chez Williams
20/22

Photo de: Renault

Pour 1994, Senna devient le coéquipier de Damon Hill chez Williams-Renault. Le Brésilien réalise son rêve de piloter la meilleure voiture du moment.
La tragédie
La tragédie
21/22

Photo de: XPB Images

Imola, 1994. La course est relancée après l’intervention de la voiture de sécurité. Ayrton Senna, sur Williams, mène devant Michael Schumacher sur Benetton. Un tour plus tard, la Williams ira s’écraser contre le muret de béton du virage Tamburello. C’est fini.
Senna en quelques chiffres
Senna en quelques chiffres
22/22

Photo de: McLaren

Ayrton Senna : trois titres de Champion du monde, 161 Grands Prix disputés, 41 victoires, 65 pole positions et 80 podiums (soit une moyenne de presque 50% !)
partages
commentaires
De l'action au départ, et puis l'ennui pour Verstappen

Article précédent

De l'action au départ, et puis l'ennui pour Verstappen

Article suivant

Sauber : Le moteur Honda n'est pas un retour en arrière

Sauber : Le moteur Honda n'est pas un retour en arrière
Charger les commentaires
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021