2013 : le bon moment pour Hamilton ?

En signant chez Mercedes pour la saison 2013 de Formule 1, Lewis Hamilton s'est lancé dans un beau pari sportif

En signant chez Mercedes pour la saison 2013 de Formule 1, Lewis Hamilton s'est lancé dans un beau pari sportif.

Il est légitime de penser que ce pari représente un grand risque pour l'ancien pilote McLaren, qui aurait pu rester tranquillement dans une équipe de pointe.

Michael Schumacher, qui a couru pour l'écurie allemande de 2010 à 2012, est toutefois convaincu que son remplaçant arrive à Brackley au bon moment.

Lors des deux premières saisons, nous n'étions vraiment pas capables de nous battre sur plusieurs fronts”, admet l'Allemand dans les colonnes du Sun. “Quand il y avait des problèmes, il fallait s'en occuper, et le processus de développement était interrompu. Ce n'est que depuis très récemment qu'il y a une structure permettant de faire les deux. C'est une structure solide pour 2013 et au-delà”.

C'est ainsi que Schumacher explique les performances en demi-teinte de Mercedes depuis le retour de la marque en tant que constructeur à part entière. En dépit d'une victoire qui avait manqué aux saisons 2010 et 2011, l'exercice 2012 a été plus que décevant. Lors des six derniers Grand Prix, Mercedes n'a marqué que six points, faisant moins bien que toutes les équipes du plateau, sauf les trois “nouvelles” !

La voiture de l'an dernier a été construite sous l'ancienne structure”, explique le septuple Champion du Monde. “Je parle de quantité, pas de qualité. C'est la raison pour laquelle le développement a toujours stagné”.

Depuis la création de British American Racing en 1999, la formation de Brackley n'a joué le titre que lors d'une saison, en 2009. Une gestation de dix-huit mois avait alors permis à la Brawn de dominer le championnat.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Lewis Hamilton
Équipes McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités