2019, un casse-tête pour McLaren ? Norris l'espère !

partages
commentaires
2019, un casse-tête pour McLaren ? Norris l'espère !
Par : Benjamin Vinel
25 avr. 2018 à 14:50

Lando Norris va-t-il donner des maux de tête à McLaren au moment de choisir le line-up 2019 ?

Le vainqueur Lando Norris, Carlin
Stoffel Vandoorne, Fernando Alonso, Lando Norris, Rudy van Buren, McLaren
Lando Norris, Carlin
Lando Norris, Carlin
Lando Norris, Carlin
Le vainqueur Lando Norris, Carlin
Lando Norris, Carlin
Lando Norris, McLaren MCL32
Lando Norris, McLaren MCL32
Le vainqueur Lando Norris, Carlin
Podium : le vainqueur Lando Norris, Carlin

L'écurie McLaren est habituée aux casse-têtes quand il s'agit de sélectionner ses pilotes. Il y a quelques années, alors qu'elle disposait des Champions du monde Fernando Alonso et Jenson Button, elle avait également dans ses rangs deux jeunes loups prometteurs, Kevin Magnussen et Stoffel Vandoorne.

Vandoorne est finalement parvenu à s'implanter durablement en tant que titulaire aux côtés d'Alonso, alors que Button prenait sa retraite et que Magnussen se dirigeait vers de nouveaux horizons, mais l'ascension irrésistible de Lando Norris pourrait bien causer un nouveau problème de riche à la structure de Woking. Vainqueur de cinq titres en monoplace lors des trois dernières années, Norris est déjà en tête du championnat de Formule 2 à l'issue du premier meeting, et son arrivée dans l'élite ne semble être qu'une question de temps – il est en tout cas déjà éligible à la Super Licence grâce à ses résultats passés.

Interrogé par Motorsport.com au sujet de 2019, Norris indique : "Bien sûr, ce serait sympa qu'il y ait un casse-tête ! C'est bien pour moi et cela signifie qu'ils réfléchissent au moins à la position dans laquelle je pourrais être. Mais je pense qu'ils sont actuellement très satisfaits de Fernando et de Stoffel. L'équipe est dans une position où il y a beaucoup de développement en cours, et avoir un pilote légèrement plus expérimenté est utile. Le rythme du développement est légèrement plus rapide que si je sautais dans la voiture."

"Tous les ans, je monte dans la catégorie supérieure. Ce pourrait être la première année où je n'ai pas l'opportunité de le faire, mais je ne pense pas que ce soit quelque chose à quoi je dois penser pour l'instant." En effet, McLaren pourrait décider de faire suivre à son poulain le même chemin que Stoffel Vandoorne, qui avait passé un an en Super Formula avant sa titularisation.

En attendant, Lando Norris a déjà testé la McLaren MCL32 à plusieurs reprises en 2017 et a de nouvelles séances d'essais au programme au volant de la MCL33 actuelle, bien que celles-ci ne soient pas encore définies.

"On ne m'a pas dit précisément quel jour je serais dans la voiture", poursuit le Britannique. "J'espère que ce sera l'un des essais de jeunes pilotes ou l'un des tests Pirelli. Si quoi que ce soit arrivait à Fernando ou à Stoffel, j'aurais une compréhension légèrement meilleure de la monoplace et je serais plus confiant quant à ma capacité à faire du bon travail en sautant dans la voiture."

Les attentes sont particulièrement élevées autour du prodige anglais, et le benjamin du plateau de Formule 2 est déjà favori pour remporter le titre dans l'antichambre de la Formule 1. "Je ne pense pas à ce genre de choses", tempère-t-il toutefois. "Je veux que tout le monde soit fier, l'équipe et tous ceux qui me soutiennent, mais ce n'est pas quelque chose pour quoi je me mets la pression."

Propos recueillis par Scott Mitchell

Prochain article Formule 1
Ferrari favorise déjà Vettel au détriment de Räikkönen, selon Symonds

Article précédent

Ferrari favorise déjà Vettel au détriment de Räikkönen, selon Symonds

Article suivant

Pirelli devient le sponsor titre du Grand Prix de France de F1

Pirelli devient le sponsor titre du Grand Prix de France de F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lando Norris
Équipes McLaren Boutique , Carlin
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités