Whiting pense que le pneu d'Alonso aurait heurté la tête de Leclerc

partages
Whiting pense que le pneu d'Alonso aurait heurté la tête de Leclerc
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
Co-auteur: Guillaume Navarro
27 août 2018 à 13:45

Le directeur de course de la FIA estime que le Halo a protégé Charles Leclerc d'un impact à la tête dans le carambolage du départ ayant vu la McLaren de Fernando Alonso partir dans les airs et heurter la Sauber.

Charles Leclerc, Sauber
Fernando Alonso, McLaren MCL33 décolle au départ
L'accident de Fernando Alonso, McLaren MCL33, Charles Leclerc, Sauber C37, et Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18, au départ
L'accident de Fernando Alonso, McLaren MCL33, Charles Leclerc, Sauber C37, et Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18, au départ
Fernando Alonso, McLaren MCL33 décolle au départ
L'accident de Fernando Alonso, McLaren MCL33, Charles Leclerc, Sauber C37, et Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18, au départ
Charles Leclerc, Sauber lors de la parade des pilotes
Fernando Alonso, McLaren MCL33 s'extrait de sa monoplace accidentée
Charles Leclerc, Sauber C37, abandonne après avoir été percuté par Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MCL33, abandonne
Fernando Alonso, McLaren, sur la grille
Charles Leclerc, Sauber C37, abandonne après avoir été percuté par Fernando Alonso, McLaren
La voiture de Charles Leclerc, Sauber C37, est ramenée aux stands sur un camion

La monoplace de Charles Leclerc montrait après l'accident des signes clairs de collision entre l'une des roues de Fernando Alonso et la structure du Halo. Suffisant, pour beaucoup, pour immédiatement chanter les louanges du dispositif, qui aurait selon eux sauvé Leclerc d'une blessure potentiellement grave.

Néanmoins, il est bon de rappeler que la zone désormais couverte par le halo fait de facto barrage à une périphérie élargie autour du baquet et qu'un contact avec le Halo ne signifie nullement de manière systématique qu'un contact avec le casque du pilote aurait pu avoir lieu. Si le chemin de la roue et du Halo se sont croisés, seule une investigation poussée peut permettre de déterminer si la même chose se serait produite avec la tête du pilote monégasque. Une investigation que la FIA mènera par ailleurs.

Lire aussi:

"Nous avons déjà fait des examens croisés de certains moments de la course", expliquait dimanche soir Charlie Whiting à Motorsport.com, interrogé sur le rôle joué par le Halo dans cet évènement. "Il est un peu tôt pour le dire. Les caméras à haute vitesse ne nous diront pas grand-chose, et la caméra embarquée que nous avons vue jusqu'à présent n'est pas particulièrement claire. Mais je pense que ce qui est clair est la marque significative de pneu, aussi bien sur le châssis que sur le Halo."

"Je pense qu'il serait un petit peu spéculatif [d'en tirer une conclusion] mais je pense que l'on peut voir qu'il ne faut pas beaucoup d'imagination pour penser que les marques de pneus auraient été sur la tête de Charles. Cela aurait été un miracle que ça ne soit pas le cas, si le Halo n'avait pas été là, vous savez. Mais c'est légèrement spéculatif."

Une étude poussée pour le développement du prochain Halo

Whiting développe en expliquant qu'une analyse comparative serait menée avec le cas de Tadasuke Makino, impliqué dans un incident similaire en F2, à Barcelone, et que ces données permettront quoi qu'il en soit d'apprendre des choses sur la rigidité du Halo en lui-même, mais aussi de ses points de fixation sur la monoplace.

"Nous sommes directement allés essayer d'obtenir autant d'informations que possible. Nos chercheurs ont réalisé un rapport raisonnablement détaillé – un rapport interne bien entendu –, mais nous allons tous essayer de rassembler autant [d'éléments] que possible, car nous sommes dans le processus de lancement de développement sur le Halo 4. Ainsi, plus nous avons d'informations, mieux c'est."

"Nous avons pris de nombreuses photos et nos chercheurs vont contacter Sauber demain matin [lundi, ndlr] pour s'assurer par exemple de comprendre si les fixations et les boulons sont en bon état quand ils essaient de le retirer, et de manière encore plus importante, s'il est déformé. Jusqu'à présent, il a été attaché par des écrous, mais nous désirons voir si cela a pris une autre forme afin d'essayer d'apprendre quoi que ce soit de cela. On dirait qu'il a pris un sacrément puissant coup, cela dit."

Prochain article Formule 1
GP de Belgique : ce qu'ont dit les pilotes

Article précédent

GP de Belgique : ce qu'ont dit les pilotes

Article suivant

Ocon : "J'espère qu'un tel résultat réveillera les gens"

Ocon : "J'espère qu'un tel résultat réveillera les gens"

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Catégorie Course
Pilotes Fernando Alonso Boutique , Charles Leclerc
Équipes Sauber , McLaren Boutique
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités