Abiteboul fait le point sur Caterham

Caterham fait partie des équipes de queue de peloton et continue de livrer une lutte avec Marussia

Caterham fait partie des équipes de queue de peloton et continue de livrer une lutte avec Marussia. Pour 2013, de nombreux changements sont arrivés et Cyril Abiteboul détient désormais un rôle majeur dans la structure verte et jaune.

Pour beaucoup, l'équipe risque de stagner en fond de grilles, comme pour beaucoup d'entre elles auparavant. Ce n'est cependant pas un prétexte pour le Français et ses hommes de tergiverser et se satisfaire d'une telle situation.

Lancer une équipe de F1 à partir de rien était une idée assez folle de Tony [Fernandes] en 2009”, concède-t-il, “mais je suis heureux de faire partie de cette aventure et j’ai hâte d’aborder le prochain chapitre de notre histoire.

En 2013, Caterham semblait perdre pied. L'équipe avait dû déménager à Leafield courant 2012 et portait les stigmates de ce changement, étant forcée à débuter 2013 avec l'ancienne monture. “La première partie de saison a été intéressante pour l’équipe comme pour moi”, affirme-t-il. “C’est à nouveau une saison de F1 passionnante, avec des batailles à tous les niveaux. Nous nous battons avec Marussia, qui a fait un très bon boulot l’an passé. Nous avons débuté la saison clairement derrière eux, mais lors des trois dernières courses, un écart certain s’est dégagé entre nous et eux, qui démontre notre développement plus rapide.” Pour Abiteboul, le rythme de développement a été plus soutenu chez Caterham que chez Marussia, mais il n'est pas prêt de flamber sur ces bons résultats et reste déterminé à perpétuer les efforts. “Ces progrès sont positifs pour toute l’équipe, qui montre que notre planning de développement agressif pour 2013 porte ses fruits”, se satisfait-il. (…) “Nous devons garder à l’esprit que nous sommes encore jeunes, notre histoire ensemble reste limitée, et nous grandissons chaque jour.” De nombreux défis attendent en effet Caterham avec une première modification drastique des règlements prévue en 2014. “En parallèle des améliorations apportées aux infrastructures, nous devons continuer d’investir dans la main d’œuvre, en augmentant le niveau d’expérience et en pérennisant notre futur, particulièrement en lien avec la réglementation aérodynamique et moteur qui arrive d’ici peu”, explique-t-il. C'est en effet le moment ou jamais pour Caterham de faire le pas qu'elle a cherché à réaliser depuis son arrivée sur les grilles de départ de la catégorie reine...

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités