Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Spa ne prévoit pas de modifier le tracé du Raidillon

partages
commentaires
Spa ne prévoit pas de modifier le tracé du Raidillon
Par :
4 sept. 2019 à 12:30

Suite à l'accident mortel d'Anthoine Hubert en F2 lors du week-end du Grand Prix de Belgique de Formule 1, la PDG du Circuit de Spa-Francorchamps, Nathalie Maillet, a évoqué les changements qui étaient déjà prévus sur la piste tout en affirmant que ni l'épreuve, ni le tracé du Raidillon n'étaient remis en cause.

Après le décès d'Anthoine Hubert au terme d'une terrible série d'incidents en haut du Raidillon de l'Eau Rouge samedi dernier à Spa, les premières questions se posent quant à la façon dont les instances intéressées vont potentiellement agir pour tirer les conclusions de ce drame. Si une enquête de la FIA est d'ores et déjà en cours pour mieux comprendre l'accident et justement prévoir la suite, des interrogations se font déjà jour sur la configuration du dégagement à cet endroit de la piste.

Après avoir évité de justesse ou percuté Ralph Boschung, ayant lui-même freiné et s'étant déporté sur la droite pour éviter la monoplace en perdition au milieu de la piste de Giuliano Alesi, Hubert est entré à grande vitesse dans le mur de pneus à l'extérieur du virage, avant d'être renvoyé au beau milieu du dégagement en asphalte, où Juan Manuel Correa a percuté de plein fouet la voiture du Français. 

Lire aussi :

"Ce qui est arrivé est malheureux et rappelle que le risque zéro n'existe pas en sports mécaniques", a déclaré Nathalie Maillet, PDG de Spa-Francorchamps, à l'agence Belga. "Le circuit a toujours œuvré avec la FIA pour améliorer la sécurité. Il faut désormais attendre son rapport et analyser les causes exactes de l'accident."

Spa a pour ambition d'accueillir des compétitions moto internationales et doit donc modifier son circuit pour répondre aux normes de sécurité fixées par la FIM (Fédération internationale de motocyclisme). Un certain nombre de changements étaient donc prévus avant le week-end du Grand Prix de F1. "Nous nous dirigeons vers le grade C de la FIM. Nous sommes toujours en discussion pour l'homologation du circuit avec la FIA et la FIM", ajoute Maillet, tout en précisant : "Des travaux sont prévus au Raidillon pour les 24 Heures Motos, qui auront lieu en 2022. Les dégagements vont être augmentés et étudiés pour qu'il n'y ait plus de chocs frontaux."

"Il n'est pas prévu de modifier le tracé au Raidillon. Mais ce qui est déjà certain, c'est que l'on va remettre des bacs à gravier. Les normes pour les motos sont plus strictes. Donc la mise aux normes du circuit pour les motos va avoir un effet positif pour les voitures. Les discussions actuelles portent sur les endroits où il faut mettre les bacs à gravier ainsi que sur leur profondeur. Et [il s'agit] aussi de savoir s'ils doivent couvrir l'ensemble de tel ou tel virage ou pas. Nous allons essayer de tout finaliser pour la fin d'année afin de pouvoir déposer les permis d'urbanisme."

Même si l'accident n'a pour le moment pas remis en question le maintien de Spa au calendrier de la Formule 1, Nathalie Maillet se veut rassurante sur cet aspect : "Cet accident ne remet pas en cause la venue de la Formule 1 à Spa-Francorchamps. Ce qui s'est passé est un fait de course. Bien sûr, nous sommes tous marqués. On doit continuer à faire évoluer le circuit. Nous allons d'ailleurs également continuer à développer le centre d'extraction."

Article suivant
Ericsson déçu de son statut de réserviste inutilisé à Spa

Article précédent

Ericsson déçu de son statut de réserviste inutilisé à Spa

Article suivant

Hamilton désigne Ferrari comme favori à Monza

Hamilton désigne Ferrari comme favori à Monza
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , FIA F2
Événement GP de Belgique
Lieu Spa-Francorchamps
Auteur Fabien Gaillard