L'accident mortel à l'origine de la voiture médicale
Prime

L'accident mortel à l'origine de la voiture médicale

Par :

Mise en lumière par l'accident terrible de Romain Grosjean, la voiture médicale avec sa capacité d'intervention rapide existe en Formule 1 depuis plus de 40 ans. Retour sur l'accident fatal qui a poussé les instances à la mettre en place, sous l'impulsion de Sid Watkins et Bernie Ecclestone.

Monza, 15h30, le 10 septembre 1978. Le tour de formation du Grand Prix d'Italie s'achève. La première ligne, composée de la Lotus de Mario Andretti, qui peut être sacré Champion, et de la Ferrari de Gilles Villeneuve, qui porte les espoirs de milliers de tifosi, s'est à peine immobilisée que le départ est donné par le starter. C'est une erreur, une erreur grave qui, parce que les voitures du milieu et du fond de grille n'étaient même pas à l'arrêt, entraîne vite un resserrement du peloton.

Dans ces conditions, avec des monoplaces aussi nombreuses et proches les unes des autres, le moindre écart prend des proportions gargantuesques. De plus, la piste très large devant les stands se resserre vite. Et l'écart de trop fini par survenir, des voitures se touchent, c'est le carambolage. Ronnie Peterson, englué dans le peloton, est impliqué. Sa Lotus, après avoir été déséquilibrée par un contact, s'est dirigée immédiatement et quasiment de face vers un rail de sécurité qui revient vers la piste, déchiquetant tout l'avant de la voiture et entraînant un incendie spectaculaire en raison des réservoirs d'essence remplis.

partages
commentaires
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021
Pourquoi Bottas n'a changé que 3 pneus lors de son dernier arrêt

Article précédent

Pourquoi Bottas n'a changé que 3 pneus lors de son dernier arrêt

Article suivant

Russell remplace Hamilton chez Mercedes à Sakhir

Russell remplace Hamilton chez Mercedes à Sakhir
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard