Ils ont secouru Grosjean : Roberts et Van der Merwe racontent

Le pilote de la voiture médicale et le médecin qui y prend place ont narré leur vécu de l'accident de Romain Grosjean.

Ils ont secouru Grosjean : Roberts et Van der Merwe racontent

Le docteur Ian Roberts (au centre sur la photo) et Alan van der Merwe jouent habituellement un rôle de l'ombre sur les Grands Prix. Un rôle pourtant crucial, qui s'est retrouvé sous le feu des projecteurs ce dimanche à Bahreïn, lorsque Romain Grosjean a subi un terrible accident consécutif à un contact avec Daniil Kvyat. Sa monoplace a transpercé le rail à 221 km/h, s'est coupée en deux sous le choc et s'est immédiatement embrasée ; il a fallu une trentaine de secondes à Grosjean pour sortir des flammes, mais le Français s'en est tiré avec des "brûlures mineures" aux mains et aux chevilles.

Lire aussi :

Au moment de s'extirper du brasier, Grosjean a été aidé par Alan van der Merwe, pilote de la voiture médicale depuis 2009 et le médecin Ian Roberts, coordinateur des secours sur les Grands Prix depuis 2013. Tous deux ont narré leur expérience du jour sur Sky Sports F1 et F1 TV.

"Au premier tour, nous suivions [le peloton] comme d'habitude", relate Roberts. "Il y avait d'énormes flammes et nous sommes arrivés sur une scène très étrange avec une demi-voiture tournée dans le mauvais sens, et de l'autre côté du rail, une masse de chaleur. Lorsque nous nous sommes arrêtés, j'ai regardé à ma droite et j'ai vu Romain qui essayait de se lever. Il fallait trouver le moyen de le rejoindre, donc nous avons fait venir le commissaire avec l'extincteur, et cela a tout juste suffi à repousser les flammes alors que Romain se levait suffisamment pour que je puisse l'atteindre et le faire passer par-dessus le rail." Il ajoute : "J'ai le visage qui a roussi, j'ai un peu bronzé !"

Qu'a dit Roberts à Grosjean à ce moment-là ? "Je crois que je lui ai dit de s'asseoir", répond-il. "Il avait forcément du mal à tenir debout, et sa visière était complètement opaque et avait même fondu. Je suis parvenu à lui enlever son casque pour vérifier que tout le reste allait bien. Il a mal au pied et aux mains, donc de ce côté-là, nous savions pouvoir le déplacer dans la voiture en toute sécurité afin de le protéger et d'appliquer du gel sur ses brûlures, avant de l'installer dans l'ambulance pour l'envoyer au centre médical."

Romain Grosjean, Haas F1, est assisté par l'équipe médicale

Cette intervention efficace est le fruit du travail réalisé en amont de chaque course par les deux hommes, qui bénéficient de surcroît de leurs automatismes, leur collaboration durant depuis huit ans déjà. "Au début de chaque journée, nous passons en revue une série de scénarios, des choses qui pourraient ne même pas se produire. Les incendies en font partie", souligne Roberts.

"Je n'ai pas vu de tel incendie depuis que je suis pilote de la voiture médicale", renchérit van der Merwe. "Nous étions en terre inconnue, c'était fou. Franchement, quand on arrive là et qu'on voit la moitié de la voiture à un endroit, qu'on ne voit pas l'autre moitié, et qu'il y a une énorme boule de feu, on n'a littéralement que quelques secondes pour réfléchir. La préparation ne peut pas tout faire, l'instinct et la réflexion rapide prennent le relais."

Le Sud-Africain de 40 ans conclut : "C'est du travail d'équipe : parfois, Ian doit s'appuyer sur moi, et aujourd'hui, chacun a joué son rôle. Même Romain en a fait beaucoup – le fait qu'il ait pu commencer à sortir tout seul, et le fait qu'il ait perdu sa chaussure… Si l'un de ces petits facteurs avait changé, le résultat aurait pu être bien différent. Tout le travail d'équipe et la préparation réalisés valaient le coup, aujourd'hui."

partages
commentaires

Voir aussi :

Grosjean reste hospitalisé : "Il a les idées claires, il va bien"
Article précédent

Grosjean reste hospitalisé : "Il a les idées claires, il va bien"

Article suivant

Grosjean : "Sans Halo, je ne pourrais pas vous parler aujourd'hui"

Grosjean : "Sans Halo, je ne pourrais pas vous parler aujourd'hui"
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021