Accident Sainz - Que doit changer la F1 après la "balle esquivée"?

Rob Smedley, Directeur de la Performance Williams, croit que la F1 a eu chaud lorsque Carlos Sainz Jr s'est sorti indemne de son violent accident lors des Essais Libres 3 du GP de Russie.

Accident Sainz - Que doit changer la F1 après la "balle esquivée"?

Sainz a été héliporté vers l'hopital de Sotchi après être passé par le centre médical F1 et a été en mesure de revenir disputer la course de dimanche en dépit du fait d'avoir manqué la séance de qualifications. S'avouant un peu étourdi en début de course, Sainz a disputé un GP méritant, dont il n'a cependant pas vu l'arrivée.

L'accident de Sainz a toutefois posé des questions, car c'est une nouvelle fois la tête du pilote qui s'est avérée particulièrement exposée lorsque sa Toro Rosso est passée sous les barrières de TechPro, qui ont du reste parfaitement rempli leur rôle d'absorption du choc.

 

Pour Smedley, un signal d'alarme concernant le design des F1 contemporaines doit être donné sur la base de cette observation.

"C'était très effrayant de voir toutes les barrières de TechPro au-dessus de l'auto", ne cache pas l'ingénieur. "Comme on le sait de tous les accidents tragiques des deux dernières années ou de ceux qui sont passés près de fatalités, l'exposition de la tête des pilotes est la chose principale sur laquelle il faut travailler".

Mais dans le cas de cet accident, ce n'est pas un cockpit protecteur qui vient en premier à l'esprit : il s'agit avant tout d'éviter qu'une auto puisse passer sous les protections de bord de piste.

"Bien entendu, la première pensée, lorsque l'auto glisse sous les barrières, est d'espérer que rien n'a pénétré la cellule de survie. Heureusement, ça n'a pas été le cas, et elles ont glissé au-dessus. La cellule de survie [du cockpit] a fait ce qu'elle devait, et je pense qu'on a esquivé une balle cette fois-ci. Mais l'auto ne devrait pas être passée sous les barrières; absolument pas. Ce n'est pas supposé arriver. C'est déconcertant à voir, mais le principal est qu'il aille bien".

Le design des nez à revoir?

Les nez bas actuellement obligatoires en F1 ont contribué à propulser la Toro Rosso sous les barrières, mais Smedley pense que la réponse ne concerne pas uniquement un changement de règlement technique.

L'ingénieur fait part d'une vision plus globale et pense qu'un nez plus élevé peut créer des zones d'exposition dangereuses dans d'autres types de circonstances. Il s'agit donc de calculs de probabilité.

"Quoi que l'on fasse, il y aura une situation horrible comme celle-ci qui contournera tout le travail de sécurité mis en place et que l'on a tenté de généraliser. Quoi que l'on fasse, il faut trouver des solutions car l'on ne peut jamais être en sécurité à 100%. Le sport automobile est un sport dangereux, une occupation dangereuse pour les pilotes, et nous le savons. Je pense donc que l'on peut trouver des arguments pour élever les museaux, mais il y a toujours quelque chose d'autre qui finit par vous rattraper".

 

partages
commentaires
Grosjean veut que la F1 s'inspire du MotoGP pour les vendredis de GP

Article précédent

Grosjean veut que la F1 s'inspire du MotoGP pour les vendredis de GP

Article suivant

Hamilton perplexe devant les menaces de départ de Red Bull

Hamilton perplexe devant les menaces de départ de Red Bull
Charger les commentaires
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021