Accord conclu entre Renault et Sainz

Motorsport.com est en mesure de révéler que Carlos Sainz a signé un contrat avec Renault, ce qui va déclencher une réaction en chaîne sur le marché des transferts et assurer à McLaren un accord avec le losange.

Bien que les progrès de McLaren dans ses efforts pour se débarrasser des unités de puissance Honda n'aient pas été apparents en public, l'évolution des événements en coulisses semble indiquer que l'écurie y est parvenue.

Des sources haut placées nous ont confirmé que Carlos Sainz avait été mis à disposition de Renault en contrepartie de la résiliation du contrat du motoriste français avec Toro Rosso. Cela ouvre la porte à un partenariat Toro Rosso-Honda, ce qui assurera que McLaren obtienne la fourniture de moteurs Renault clients pour 2018.

Le facteur Sainz

Après des discussions intenses autour de la situation McLaren-Honda au Grand Prix d'Italie, il est devenu évident que Sainz était en train de devenir un élément clé de l'équation. Renault souhaitait en effet avoir une raison valable de fournir ses unités de puissance à McLaren plutôt qu'à Toro Rosso.

Avec Sainz, le losange dispose d'un jeune loup prometteur qu'il peut placer aux côtés de Nico Hülkenberg dans l'espoir de progresser sur la grille. Et bien que l'accord provisoire porte sur 2018, certaines sources indiquent que Sainz pourrait rejoindre Renault dès le Grand Prix de Malaisie si l'écurie décide de se séparer de Jolyon Palmer prématurément. Dans ce cas, Toro Rosso ferait probablement appel à Pierre Gasly pour épauler Daniil Kvyat.

Aucune décision ferme n'a été prise concernant le remplaçant de Sainz pour 2018, mais Nobuharu Matsushita y serait candidat : il ne restera sûrement pas au sein du programme de jeunes pilotes McLaren après le départ de Honda. Le Japonais n'a toutefois pas suffisamment de points de Super Licence pour courir en Formule 1 : à quatre courses du terme de la saison de Formule 2, il est à 37 points d'une troisième place qui le rendrait éligible au précieux sésame.

McLaren-Renault

L'accord de Sainz avec Renault écarte donc le dernier obstacle à un partenariat Toro Rosso-Honda, la petite Scuderia faisant appel à... McLaren pour fournir des boîtes de vitesses compatibles avec le groupe propulseur japonais. Une fois cet accord finalisé, McLaren et Renault devront signer leur contrat, ce qui ne devrait être qu'une formalité. Ce devrait être suffisant pour convaincre Fernando Alonso de rester à Woking.

Selon nos informations, tous ces accords devraient être finalisés d'ici le début de semaine prochaine, dans l'optique d'officialisations à l'aube du Grand Prix de Singapour.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Carlos Sainz Jr.
Équipes Toro Rosso , Renault F1 Team
Type d'article Actualités