L'accord entre la F1 et São Paulo suspendu par un juge

Une procédure judiciaire a abouti à la suspension temporaire du nouveau contrat liant la Formule 1 à Interlagos, dans l'attente des résultats d'une enquête sur le financement public du Grand Prix de São Paulo.

L'accord entre la F1 et São Paulo suspendu par un juge

Le contrat passé entre la Formule 1 et le nouveau promoteur du Grand Prix de São Paulo, à Interlagos, a été temporairement suspendu par un juge au Brésil. Cette décision fait suite à une procédure mettant en cause le recours à des fonds publics pour organiser l'épreuve ainsi que le niveau de transparence autour de l'accord en question. Le mois dernier, la signature d'un contrat de cinq ans entre la F1 et le nouveau promoteur a été annoncée, précisant que la manche ne porterait plus le nom de Grand Prix du Brésil mais de Grand Prix de São Paulo. Le précédent accord, conclu sous la direction de Bernie Ecclestone, ne permettait pas à la F1 de recevoir des revenus et a pris fin en 2020, même si la course a été annulée en raison de la pandémie de COVID-19.

Un projet de Grand Prix à Rio de Janeiro a longtemps été mis sur la table mais Chase Carey, PDG de la F1 jusqu'au 31 décembre dernier, a trouvé une alternative pour maintenir Interlagos au calendrier via un promoteur différent. L'épreuve doit être organisée par Brazil Motorsport, société soutenue par le gouvernement d'Abu Dhabi via sa branche d'investissement Mubadala. Brazil Motorsport est dirigée par l'ancien navigateur Alan Adler, impliqué de longue date dans la promotion d'événements majeurs au Brésil tels que des concerts, des tournois de golf ou des matchs d'exhibition de la NBA.

Lire aussi :

Le changement de nom du Grand Prix reflète la hausse de subvention consentie par la ville de São Paulo, et qui s'est avérée déterminante pour trouver un accord sous une forme rappelant les contrats conclus au niveau régional pour les Grands Prix de Styrie, de Toscane et d'Émilie-Romagne. L'apport financier de la ville de São Paulo est de trois millions d'euros par an pendant cinq ans, si l'on se réfère aux documents administratifs qui ont été publiés.

C'est justement depuis que ce montant a été rendu public qu'une pétition a vu le jour. Cette dernière a provoqué une action en justice, soutenue par le conseiller local et avocat Rubinho Nunes. "La F1 est importante pour São Paulo et pour le Brésil, j'en suis fan, mais cela n'autorise pas la ville à conclure des contrats sans appel d'offres, dans le secret, avec une société sans 'expertise' dans le domaine, créée il y a quelques jours à cet effet", dénonce-t-il.

Dans l'attente d'une enquête approfondie, le juge Emílio Migliano Neto a pris la décision de suspendre le contrat et a donné cinq jours aux autorités de São Paulo pour fournir des documents convaincants. "Les faits révèlent sans aucun doute, en tout cas à ce stade, que les principes de transparence sont violés de manière explicite", a-t-il estimé. "Pour cette raison également [l'absence d'appel d'offres], il est nécessaire de suspendre l'exécution du contrat afin d'évaluer s'il y a effectivement les ressources pour couvrir les dépenses détaillées dans l'accord signé."

partages
commentaires
Les méthodes de travail de Schumacher impressionnent Steiner

Article précédent

Les méthodes de travail de Schumacher impressionnent Steiner

Article suivant

F1 2020 : les notes que vous avez attribuées aux pilotes

F1 2020 : les notes que vous avez attribuées aux pilotes
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021