L'accord entre Honda et Red Bull en est au même stade qu'avec Sauber

partages
commentaires
L'accord entre Honda et Red Bull en est au même stade qu'avec Sauber
Par :
27 juin 2018 à 09:53

L'entente entre Honda et Red Bull en vue de la fourniture de moteurs en 2019 en est au même point que l'accord avec Sauber avant que ce dernier ne soit annulé l'an passé.

Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13 passe devant le muret des stands Sauber
Marcus Ericsson, Sauber C37, devant Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13
Le logo Honda Hybrid sur la Toro Rosso STR13
De l'eau de pluie sur un logo Honda de la Toro Rosso STR13
Le casque de Pierre Gasly, Toro Rosso
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14

L'équipe autrichienne a établi un Mémorandum d'entente avec Honda, se situant donc au stade atteint par l'accord avec Sauber en 2017, avant que ce dernier ne soit annulé suite à un changement à la tête de la structure suisse.

Le directeur de la compétition de Honda, Masashi Yamamoto a déclaré : "Ce dont nous avons discuté en premier et ce que nous avons décidé [avec Red Bull] est que nous allons fournir l'unité de puissance. Tous les détails concernant les contrats seront discutés à partir de maintenant. [Dans] les deux prochains mois, nous entrerons dans les détails de tous les facteurs du contrat."

La volonté de Red Bull et Honda de travailler ensemble et la croyance dans le fait qu'il s'agit de la meilleure option pour les deux parties sont des facteurs fondamentaux qu'il paraît extrêmement improbable de voir changer dans les semaines qui viennent.

Il s'agit de la grande différence par rapport à l'entente entre Sauber et Honda, Frédéric Vasseur ayant fait comme priorité de l'annuler après avoir remplacé l'instigatrice de cet accord, Monisha Kaltenborn, au poste de team principal. L'écurie de Hinwil traversait à l'époque une période de changements importants après de grandes difficultés et voulait bénéficier du travail d'un constructeur établi qui avait d'autres clients, pour avoir des références.

"Nous avons réalisé qu'il y avait des différences", a déclaré Yamamoto. "Donc ce n'est pas comme si nous nous étions disputés ou quoi que ce soit. Il n'y a pas eu de discussion. Nous avons décidé tous les deux que nous voulions aller plus loin pour le meilleur des deux [parties]. Ça ne prenait pas ce chemin, donc nous avons décidé qu'il ne s'agirait pas de la meilleure décision de continuer avec ce qui était prévu."

Red Bull avait à l'origine prévu de prendre une décision sur son motoriste 2019 avant le Grand Prix d'Autriche, mais il semble que le choix ait été avancé en raison de la pression mise par son fournisseur actuel, Renault. La décision et l'accord avec Honda ont donc été confirmés avant le Grand Prix de France.

Quand McLaren était l'équipe d'usine de Honda, il y avait en plus de la fourniture moteur un soutien financier et un engagement dans d'autres projets techniques. L'accord avec Red Bull, et Toro Rosso, ne sera sans doute pas identique, mais il va offrir une progression nette vis-à-vis son actuel statut de client.

Article suivant
Les changements aéro en F1 pour 2019 sont prêts

Article précédent

Les changements aéro en F1 pour 2019 sont prêts

Article suivant

Le programme TV du Grand Prix d'Autriche

Le programme TV du Grand Prix d'Autriche
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing Boutique , Toro Rosso Boutique
Auteur Scott Mitchell
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu