Formule 1
03 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
10 juil.
-
12 juil.
Événement terminé
17 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
2 jours
31 juil.
-
02 août
EL1 dans
16 jours
C
GP du 70e Anniversaire
07 août
-
09 août
EL1 dans
23 jours
14 août
-
16 août
EL1 dans
30 jours
28 août
-
30 août
EL1 dans
44 jours
04 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
51 jours
C
GP de Toscane
11 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
58 jours
25 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
72 jours

Accrochage Hamilton/Rosberg - L'explication des commissaires

partages
commentaires
Accrochage Hamilton/Rosberg - L'explication des commissaires
Par :
15 mai 2016 à 17:08

Alors qu’ils ont décidé de ne sanctionner aucun pilote pour l’accrochage entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg à Barcelone, les commissaires ont accompagné leur décision d’une longue explication.

La Mercedes AMG F1 W07 Hybrid de Nico Rosberg, Mercedes AMG F1, est retirée du bac à gravier après le crash du premier tour
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1, et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, sur la grille alors que retentit l'hymne espagnol
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, précède son équipier Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, lors du tour de formation
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, sur la grille
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, sur la grille
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, précède son équipier Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, peu après le départ

Chacun a sans doute eu son opinion quant au responsable de l’accrochage entre les deux Mercedes au départ du Grand Prix d’Espagne. Mais la seule qui compte est celle exprimée par la décision des commissaires qui ont, fait rarissime, choisi de se saisir d'un accrochage entre deux pilotes d'une même équipe. Ils ont choisi de ne prendre aucune sanction.

Dans le texte, publié sur le site officiel de la FIA, l’explication complète est la suivante : "L’incident concerné a commencé quand le n°6 [Rosberg] est passé sur un mode de puissance incorrect, comme réglé par le pilote avant le départ. Cela a créé une différence de puissance significative entre le n°6 et le n°44 [Hamilton] à la sortie du virage 3, en s’engageant dans la ligne droite, entraînant une différence de vitesse de 17 km/h entre les deux voitures dans la ligne droite."

"Le n°6 a bougé vers la droite pour défendre sa position, comme c’est son droit sous l’article 27.7 du Règlement Sportif. Simultanément, le n°44, significativement plus rapide avec, à ce moment-là, un espace apparent à l’intérieur, a bougé pour dépasser. L’article 27.7 exige que le pilote de devant laisse de l’espace s’il y a une "portion significative" de la voiture qui essaie de le dépasser."

"Le n°44 avait une portion de son aileron à l’intérieur de la voiture n°6 quelques fractions de seconde avant que le n°44 n'ait à quitter le côté droit de la piste pour éviter une collision initiale, ce qui l’a conduit à croire qu’il avait le droit à l’espace sur la droite. Une fois dans l'herbe sur le côté de la piste, la voiture n°44 n’était plus en contrôle."

"Ayant longuement entendu les deux pilotes et l’équipe, les Commissaires ont déterminé que le n°6 avait le droit de faire la manœuvre qu’il a faite, que la tentative de dépassement du n°44 était raisonnable, et que la convergence des événements entraîne le fait qu’aucun des pilotes n’est totalement ou de manière prédominante en faute, et en conséquence ne prend aucune sanction."

Article suivant
Verstappen - "Quand on a l'opportunité, on la saisit"

Article précédent

Verstappen - "Quand on a l'opportunité, on la saisit"

Article suivant

Magnussen pénalisé pour une collision avec Palmer

Magnussen pénalisé pour une collision avec Palmer
Charger les commentaires