De l'action au départ, et puis l'ennui pour Verstappen

Red Bull n'étant pas dans le coup en Russie, le pilote néerlandais a dû se contenter d'une course sans saveur pour ramener les points de la cinquième place.

Adepte des courses animées et des remontées à la force du poignet, on imagine aisément l'ennui qu'a pu ressentir Max Verstappen à Sotchi. Au volant d'une Red Bull loin du compte pour concurrencer les Mercedes et les Ferrari, mais suffisamment performante pour ne pas être inquiétée par les équipes du milieu de grille, le Néerlandais a fait une course en solitaire. 

Parti septième, Verstappen a pu faire parler son talent au départ en glanant deux places. Cinquième à l'issue du premier tour, il a ensuite très vite compris qu'il lui fallait rester appliqué et ne pas commettre d'erreur pour boucler la course à cette même position.

"Le départ était très important aujourd'hui, et c'était la seule action de la course pour moi", confirme-t-il. "J'ai réussi à doubler Felipe [Massa] et Daniel [Ricciardo], et à partir de là, c'était une course en solitaire. Je pouvais voir les voitures devant moi s'en aller, et je creusais l'écart sur les voitures derrière, donc j'ai juste essayé d'amener la voiture au bout."

Cette course anonyme pourrait toutefois relever du miracle, car l'unité de puissance Renault du Néerlandais a connu une fuite dans la matinée, qui aurait pu tout compromettre. "Après les problèmes que nous avons eus ce matin, heureusement, rien n'a perturbé mon rythme pendant la course, donc je n'avais qu'à rejoindre l'arrivée", souffle Verstappen. "Les mécaniciens ont vraiment fait du bon boulot pour résoudre le problème en peu de temps, et me donner une voiture pour terminer cinquième de la course."

Un nouveau départ espéré à Barcelone

Cinquième du championnat, mais à bonne distance pour le moment des quatre hommes de tête, Verstappen est désormais impatient de retrouver l'Espagne, et un circuit de Barcelone où il avait brillé l'an dernier en s'imposant dès sa première course avec Red Bull. Pour ce retour en Europe, l'écurie de Milton Keynes prévoit surtout une grosse évolution de son package, sur laquelle Adrian Newey travaille d'arrache-pied, raison de son absence dans le paddock de Sotchi. L'espoir de voir une nouvelle saison débuter habite ainsi Verstappen.

"Le rythme n'était pas si mauvais dans le dernier relais, ce qui est un point positif à retirer de ce difficile week-end", explique-t-il. "Nous avons maximisé les opportunités que nous avons eues, et nous sommes désormais impatients d'aller à Barcelone. Les évolutions arrivent et nous pouvons espérer commencer à nous battre aux avant-postes. Barcelone est évidemment un circuit très particulier pour moi, suite à la course de l'an dernier, donc je suis enthousiaste pour y retourner et voir ce que nous pourrons faire."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Russie
Sous-évènement Course
Circuit Sochi Autodrom
Pilotes Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Réactions
Tags sotchi