De l'action au départ, et puis l'ennui pour Verstappen

Red Bull n'étant pas dans le coup en Russie, le pilote néerlandais a dû se contenter d'une course sans saveur pour ramener les points de la cinquième place.

De l'action au départ, et puis l'ennui pour Verstappen
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing avec les médias
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08 et Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13

Adepte des courses animées et des remontées à la force du poignet, on imagine aisément l'ennui qu'a pu ressentir Max Verstappen à Sotchi. Au volant d'une Red Bull loin du compte pour concurrencer les Mercedes et les Ferrari, mais suffisamment performante pour ne pas être inquiétée par les équipes du milieu de grille, le Néerlandais a fait une course en solitaire. 

Parti septième, Verstappen a pu faire parler son talent au départ en glanant deux places. Cinquième à l'issue du premier tour, il a ensuite très vite compris qu'il lui fallait rester appliqué et ne pas commettre d'erreur pour boucler la course à cette même position.

"Le départ était très important aujourd'hui, et c'était la seule action de la course pour moi", confirme-t-il. "J'ai réussi à doubler Felipe [Massa] et Daniel [Ricciardo], et à partir de là, c'était une course en solitaire. Je pouvais voir les voitures devant moi s'en aller, et je creusais l'écart sur les voitures derrière, donc j'ai juste essayé d'amener la voiture au bout."

Cette course anonyme pourrait toutefois relever du miracle, car l'unité de puissance Renault du Néerlandais a connu une fuite dans la matinée, qui aurait pu tout compromettre. "Après les problèmes que nous avons eus ce matin, heureusement, rien n'a perturbé mon rythme pendant la course, donc je n'avais qu'à rejoindre l'arrivée", souffle Verstappen. "Les mécaniciens ont vraiment fait du bon boulot pour résoudre le problème en peu de temps, et me donner une voiture pour terminer cinquième de la course."

Un nouveau départ espéré à Barcelone

Cinquième du championnat, mais à bonne distance pour le moment des quatre hommes de tête, Verstappen est désormais impatient de retrouver l'Espagne, et un circuit de Barcelone où il avait brillé l'an dernier en s'imposant dès sa première course avec Red Bull. Pour ce retour en Europe, l'écurie de Milton Keynes prévoit surtout une grosse évolution de son package, sur laquelle Adrian Newey travaille d'arrache-pied, raison de son absence dans le paddock de Sotchi. L'espoir de voir une nouvelle saison débuter habite ainsi Verstappen.

"Le rythme n'était pas si mauvais dans le dernier relais, ce qui est un point positif à retirer de ce difficile week-end", explique-t-il. "Nous avons maximisé les opportunités que nous avons eues, et nous sommes désormais impatients d'aller à Barcelone. Les évolutions arrivent et nous pouvons espérer commencer à nous battre aux avant-postes. Barcelone est évidemment un circuit très particulier pour moi, suite à la course de l'an dernier, donc je suis enthousiaste pour y retourner et voir ce que nous pourrons faire."

partages
commentaires
Hülkenberg dans le top 8 avec une stratégie audacieuse

Article précédent

Hülkenberg dans le top 8 avec une stratégie audacieuse

Article suivant

1er mai 1994 - La disparition tragique d’Ayrton Senna

1er mai 1994 - La disparition tragique d’Ayrton Senna
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021