Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
04 sept.
EL1 dans
22 jours
11 sept.
Prochain événement dans
28 jours
25 sept.
EL1 dans
43 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
56 jours
23 oct.
Prochain événement dans
70 jours
31 oct.
Prochain événement dans
78 jours

DAS : admiratifs, les rivaux de Mercedes ont "écarquillé" les yeux

partages
commentaires
DAS : admiratifs, les rivaux de Mercedes ont "écarquillé" les yeux
Par :
24 févr. 2020 à 12:46

Surpris mais aussi admiratifs, les rivaux de Mercedes ont concédé qu'ils avaient les yeux "écarquillés" lorsque l'équipe Championne en titre n'a pu continuer à dissimuler devant les caméras son nouveau système de direction à deux axes, lors des premiers essais hivernaux à Barcelone.

Mercedes a suscité la curiosité mais aussi l'admiration dans le paddock, lorsque des images de Lewis Hamilton ajustant l'angle d'inclinaison de ses roues avant en tirant son volant vers lui dans le cockpit sont apparues. Ces images n'ont pas manqué d'interpeller l'ensemble des observateurs du monde de la F1.

Bien que le système ait été jugé sûr et légal par la FIA en vertu de la réglementation technique, il est possible qu'il soit contesté par une ou des équipes rivales en vertu des règles du Parc Fermé, qui limitent les changements sur une voiture après le début des qualifications. Un phrasé original qui n'imaginait évidemment pas un tel niveau d'ingéniosité de la part des ingénieurs Mercedes, en dépit du fait de s'affiner année après année avec l'enrichissement progressif de détails annexes, décrivant ce qui est autorisé ou interdit.

Lire aussi :

Les éloges des rivaux

Le directeur des opérations piste de Renault F1, Alan Permane, avoue avoir été impressionné par l'innovation représentée par ce système, quelle que soit la tournure finale que prendra sa légalité. "Je pense que nous avions les yeux un peu écarquillés en voyant ce que ça faisait et comment ça le faisait", a déclaré Permane, qui ne pouvait s'empêcher, en qualité d'ingénieur, de saluer l'ingéniosité du système. "Comme la plupart des gens, nous avons fait un peu d'analyse vidéo. Je crois que nous ne savons pas [encore] ce que ça fait.

"James [Allison] et ses hommes ont fait quelque chose d'intelligent et ils pensent sans aucun doute qu'il y a beaucoup de temps au tour là-dedans", poursuit-il. "Il est évident que Mercedes a trouvé quelque chose qu'ils pensent être un avantage et je crois que c'est l'une des choses les plus merveilleuses en Formule 1."

Andreas Seidl, Directeur de l'équipe McLaren, a également fait l'éloge de l'introduction du nouveau concept par Mercedes, notant qu'il avait attiré l'attention de tout le paddock F1. "Chapeau à Mercedes pour ce genre d'innovation, qu'il est formidable de voir en Formule 1", déclare-t-il avec respect. "Chapeau aussi pour toute la publicité créée pour Mercedes par ce biais ! Je ne connais pas les détails du système donc je pense qu'il serait erroné de le juger, ni ce qu'il apporte et ainsi de suite."

Lire aussi :

Pas question, pour moment en tout cas, d'essayer de filer au bureau d'études pour absolument lancer un cycle de création d'un système copiant celui de Mercedes, selon McLaren qui, comme Renault, n'est pas encore réellement en mesure de pouvoir dire avec précision la nature des gains qu'il peut représenter. "Je pense que pour notre équipe, là où nous sommes en ce moment, nous devons nous concentrer sur d'autres domaines dans lesquels nous pouvons faire des progrès plus importants qu'en essayant de copier un système de Mercedes", poursuit-il, pragmatique.

Mattia Binotto, directeur de Ferrari, est lui aussi avant tout un ingénieur ne pouvant qu'être impressionné par l'innovation qu'est le système DAS. Néanmoins, l'Italien ne pense pas que ce dispositif puisse s'avérer à lui seul décisif dans la tentative de collecte des deux couronnes mondiales F1 2020.

"Mercedes a certainement une voiture formidable et elle s'est montrée rapide. Il y a beaucoup d'innovations sur les voitures et je pense que certaines des solutions qui sont sur la Mercedes ont été copiées de la Ferrari et vice-versa. Donc je pense qu'au final, celle que vous venez de mentionner est clairement visible. Mais change-t-elle la donne ? Je ne le pense pas. Je pense qu'elle fait partie d'un ensemble et qu'en tant que tel, ils disposent d'un bon ensemble."

Les États-Unis, un marché que la F1 mettra dix ans à séduire

Article précédent

Les États-Unis, un marché que la F1 mettra dix ans à séduire

Article suivant

Zandvoort : les inquiétudes de Brawn ont disparu avec le banking

Zandvoort : les inquiétudes de Brawn ont disparu avec le banking
Charger les commentaires