Affaire Racing Point : Renault envisage de faire appel

N'étant pas complètement satisfaite de la sanction infligée à Racing Point, l'écurie Renault pourrait faire appel de la décision des commissaires.

Affaire Racing Point : Renault envisage de faire appel

Racing Point a écopé d'un retrait de 15 points au championnat des constructeurs et d'une amende de 400'000 € pour l'utilisation sur sa RP20 d'écopes de frein dont il a été établi par les commissaires qu'elles sont une copie de celles de la Mercedes W10. Que la structure de Silverstone se soit inspirée si ouvertement de la monoplace Championne du monde en titre fait débat dans le paddock depuis le début de l'année, débat dont Renault est l'un des principaux protagonistes, ayant porté réclamation contre Racing Point lors des trois derniers Grands Prix en date.

Lire aussi :

Or, le Losange n'est pas convaincu par une sanction qu'il juge relativement légère, d'autant que Racing Point va pouvoir continuer d'utiliser son design en Grand Prix sans risquer d'autre sanction qu'une simple réprimande.  

"Je suis en mesure de confirmer que nous réfléchissons à faire appel", déclare Cyril Abiteboul, directeur de Renault F1 Team. "D'habitude, nous n'avons qu'une heure pour ce faire, mais en l'occurrence, compte tenu de la complexité [de l'affaire], nous avons 24 heures, puis 96 heures [4 jours, ndlr] pour confirmer l'appel ou non. Encore une fois, parce que c'est complexe, il nous faut équilibrer avec soin l'intérêt du sport et la cohérence de la sanction."

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team R.S.20, devant Lance Stroll, Racing Point RP20

Renault est ainsi "satisfait" des conclusions des commissaires mais pas forcément des pénalités qui en ont découlé. "Je pense que la question de la sanction est ouverte au débat et pourrait probablement être discutée indéfiniment. Nous allons évaluer ce sujet en gardant à l'esprit que l'avantage manifestement obtenu sera conservé toute la saison. Et c'est un avantage très concret."

"Juste pour mettre les choses en perspective : n'importe quelle équipe utilise 20% de son temps de développement aéro pour ces pièces-là. Ce ne sont pas des pièces négligeables." Rappelons que les commissaires n'ont pas manqué de prendre en compte cet aspect de la situation, indiquant dans le communiqué de leur décision : "La méthode de création des [écopes de freins arrière] de la RP20 a apporté un avantage sportif potentiel à Racing Point en lui permettant d'allouer un large éventail de ressources de conception à d'autres efforts de conception, par opposition à l'exécution de l'effort de conception détaillée sur les [écopes de freins arrière] qui aurait été nécessaire pour reproduire l'effort équivalent de Mercedes dans la conception originale de la W10."

Lire aussi :

Dans la foulée de cette décision des commissaires, le responsable monoplace de la FIA, Nikolas Tombazis, a annoncé son intention d'interdire très rapidement aux écuries de copier leurs rivales à ce point (voir ci-dessus). Abiteboul accueille cette nouvelle de manière positive, mais refuse de crier victoire trop tôt.

"Je pense qu'il faut reconnaître que ce qu'a fait Racing Point, basé sur une voiture qui a un tel avantage sur tout le monde sur la grille, a tout chamboulé", insiste le Français. "Il nous faut voir comment gérer cela. Certes, la copie fait partie de l'histoire de la F1. Mais la technologie a tellement évolué qu'il est désormais possible de faire des choses qu'il n'était pas possible de faire auparavant. La réglementation doit évoluer avec les technologies qui permettent de faire des choses qui n'étaient pas possibles auparavant à un niveau de précision qui n'était pas possible auparavant."

"Nous sommes satisfaits de la déclaration de Nikolas Tombazis ce matin, en parallèle avec les commissaires, sur sa volonté d'aborder ce problème avec force. Mais il nous faut comprendre précisément ce qui se cachait derrière cette déclaration. C'est pourquoi, encore une fois, nous allons prendre un peu de temps pour décider de notre plan d'action."

partages
commentaires

Voir aussi :

De nouveaux moteurs Honda pour les pilotes Red Bull à Silverstone

Article précédent

De nouveaux moteurs Honda pour les pilotes Red Bull à Silverstone

Article suivant

Mercedes et la F1 s'écharpent sur les Accords Concorde

Mercedes et la F1 s'écharpent sur les Accords Concorde
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021