Le test d'aileron hybride a peu de valeur chez Ferrari

Ferrari a équipé la voiture de Kimi Räikkonen d’un aileron hybride de style 2019 lors des premiers essais libres du Grand Prix d’Abu Dhabi.

Le test d'aileron hybride a peu de valeur chez Ferrari

Ce test avait pour objectif de mieux comprendre les implications qu’aura l’introduction la saison prochaine d’un aileron avant fortement simplifié et élargi.

Ferrari a donc modifié un aileron qui a été utilisé avant le Grand Prix de Russie en retirant des volets et des aubes, et en simplifiant les dérives latérales afin de s’approcher au mieux de ce que sera l’aileron 2019.

La FIA a indiqué aux écuries qu’elles n’auraient pas de dérogation pour tester un aileron 2019 lors des essais de fin de saison, qui seront organisés dans la foulée du Grand Prix d’Abu Dhabi.

Kimi Räikkönen a effectué un seul tour de piste aux commandes de sa SF71H munie de cet aileron hybride. Comme on peut le constater sur cette photo captée par Giorgio Piola, la voiture était aussi bardée de tubes de Pitot destinés à enregistrer la vitesse des flux d’air derrière les pneus avant.

Par la suite, Ferrari a procédé à un contre-essai avec l’aileron normal 2018 afin de valider le test et de comprendre les variations de forme de sillage des pneus avant.

Sans la multitude d’aubes, l’aileron avant hybride a plus de mal à repousser l’air loin des pneus avant. L’air frappe directement la face du pneu, ce qui génère un sillage beaucoup plus important ainsi que des turbulences majeures qui amenuisent l’efficacité des dérives latérales et réduit l’appui créé par le fond plat et le diffuseur.

Lire aussi :

Ferrari voulait, comme toute autre écurie de F1, valider dans des conditions réelles les données obtenues en CFD et en soufflerie. En revanche, ce test n’a pas énormément de valeur et n’apportera pas toutes les réponses aux questions des ingénieurs italiens.

En effet, l’aileron avant 2019 sera plus large de 200 mm, plus profond de 25 mm, et doté de dérives beaucoup plus simples, ce qui signifie que le comportement des filets d’air sera très différent de ce qui a pu être observé avec l’aileron hybride.

De plus, l’aileron avant 2019 ne pourra posséder que cinq volets et deux arêtes sous le plan principal alors que l’aileron hybride disposait de six volets et de trois arêtes. Finalement, le rayon de courbure autorisé sur la prochaine génération d'ailerons avant sera beaucoup plus grand, ce qui éliminera les arches que l'on voit actuellement.

Ferrari a aussi testé un nouveau fond plat sur la monoplace de Sebastian Vettel. Ce fond plat a été recouvert de peinture de visualisation des flux. Après cet essai, un fond plat standard a été mis en place pour la suite des essais.

On se souviendra que Ferrari avait procédé à l’ajout de petites arêtes verticales sur le bord du fond plat et autour des orifices enfermés, mais cette solution n’a pas été vue lors des deux derniers Grands Prix.

Vue détaillée d'une Ferrari SF71H

Vue détaillée d'une Ferrari SF71H

Photo de: Giorgio Piola

partages
commentaires
EL2 - Bottas s'affirme, Red Bull confirme

Article précédent

EL2 - Bottas s'affirme, Red Bull confirme

Article suivant

Red Bull : "C'est de bon augure pour dimanche"

Red Bull : "C'est de bon augure pour dimanche"
Charger les commentaires
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021