Albon trouve l'écart avec Verstappen "un peu déroutant"

Alexander Albon estime que l'écart de 1,1 seconde qui le sépare de Max Verstappen après les qualifications du Grand Prix de Russie est "un peu déroutant".

Alexander Albon est arrivé en Russie à la suite de son tout premier podium en F1 au Mugello. Mais la dynamique, au moins en qualifications, ne semble pas vraiment s'être enclenchée puisqu'il a accusé à Sotchi son retard le plus important de la saison sur Max Verstappen, avec un impressionnant débours de 1,1 seconde sur le Néerlandais en Q3, sur un tracé où le tour se boucle en 91 ou 92 secondes.

Lire aussi :

Cet écart, qui se traduit par une différence de huit places sur la grille de départ (Versappen partira second et Albon dixième), est d'autant plus problématique pour le Thaïlandais qu'il "n'est pas trop sûr" d'avoir compris sa faiblesse en qualifications, préférant penser que cela s'explique plutôt par les progrès faits par ses rivaux au niveau du rythme.

"Ce n'était pas horrible en Q1 et en Q2, et on aurait juste dit que les gens autour avaient fait un bond en avant", a déclaré Albon. "Je n'ai pas vraiment la sensation d'avoir grand-chose en réserve, pour être honnête. Je me gratte un peu la tête, parce que oui, les tours que j'ai faits n'étaient pas horribles. Bien sûr, il y a toujours un ou deux dixièmes à trouver çà et là. Mais oui, évidemment l'écart est énorme. Un peu déroutant, et du travail à faire."

Lire aussi :

Albon et Verstappen ont utilisé des niveaux d'appui et des réglages différents lors des essais libres ce vendredi afin d'essayer de contrer les difficultés attendues de Red Bull. Quand Motorsport.com lui a demandé si les deux pilotes étaient parvenus à des réglages convergents, le #23 a souligné que son équipier avait moins d'appui.

"Max a légèrement moins d'appui. On peut clairement le voir sur les vitesses en lignes droites, mais il a également eu un peu d'aspiration aussi de la part de Valtteri [Bottas], si je ne me trompe pas. C'était légèrement différent à la fin."

"Je pense qu'il est très difficile de changer trop de choses, surtout avant les qualifications. Une fois les EL3 bien avancés, vous voulez en quelque sorte rester sur votre niveau d'appui, parce qu'évidemment il faudrait un peu de temps juste pour s'y habituer à nouveau. Nous en avions un peu plus."

partages
commentaires
Hamilton et trois pilotes échappent à une pénalité à Sotchi
Article précédent

Hamilton et trois pilotes échappent à une pénalité à Sotchi

Article suivant

Bottas : "Peut-être que je jouais un jeu et voulais partir 3e..."

Bottas : "Peut-être que je jouais un jeu et voulais partir 3e..."
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021