Albon veut être "l'épine dans le pied de la stratégie Mercedes"

Quatrième sur la grille du Grand Prix de Bahreïn, Alexander Albon entend jouer un rôle pour perturber la stratégie des Mercedes en course.

Albon veut être "l'épine dans le pied de la stratégie Mercedes"

À ceux qui l'auraient imaginé au fond du trou après sa violente sortie de piste en essais libres vendredi, Alexander Albon a démontré qu'il fallait encore compter sur lui. L'avenir du pilote thaïlandais ne sera probablement pas scellé par Red Bull Racing avant la fin de la saison, mais il a fait preuve de sa capacité à se remettre rapidement la tête à l'endroit sur le circuit de Sakhir.

Doté d'un nouveau châssis après son accident, Albon a rapidement retrouvé ses marques en vue des qualifications du Grand Prix de Bahreïn, comme si rien n'avait vraiment changé sur sa RB16. "Honnêtement, surtout dans une équipe comme Red Bull, la qualité est très élevée et il n'y a pas de grosses différences. En tout cas rien de mon côté", souligne-t-il sur ce point. "Bien sûr c'est davantage une question de sensations et de set-up, et par-dessus tout de confiance. En ce qui concerne la confiance, j'étais assez satisfait. Je le sentais déjà en EL3. C'était une erreur stupide pour débuter le week-end hier donc je savais que je pouvais mettre ça rapidement derrière moi et me concentrer sur aujourd'hui."

Lire aussi :

Inévitablement renvoyé à son erreur de la veille et sur la difficulté à vivre un tel mauvais moment, Albon sort la carapace. "Pour ma part, il s'agit juste d'admettre mon erreur, et plus encore de la mettre derrière soi, vraiment. On présente des excuses mais en même temps, on se concentre sur le jour suivant. OK, j'ai eu un accident, mais on n'y pense pas vraiment, ou en tout cas on ne se concentre pas dessus. On pense à comment était la voiture avant et à quels sont les domaines sur lesquels travailler pour le roulage en EL3. C'est de ce genre d'état d'esprit qu'il s'agit. Il est inutile de s'attarder dessus, ou de regretter, de se dire que l'on aurait pu faire ceci ou cela, car ça n'aide pas vraiment."

En confiance donc, Albon n'a pas commis de faux-pas ce samedi. À la clé, le quatrième chrono sur la grille de départ, à six dixièmes de la troisième place occupée par son coéquipier Max Verstappen. Un soulagement ? "Probablement, mais pour parler franchement, les EL1 étaient plutôt bons et les EL3 aussi", relève Albon. "Donc la quatrième place ne semblait pas irréaliste. C'est quelque chose que je pensais vraiment accessible avant les qualifications. C'est bien sûr chouette d'y arriver, et la voiture se comporte bien ce week-end, notamment depuis aujourd'hui."

Si sa séance qualificative réussie est une première réponse, Albon sait qu'il est attendu dans un autre registre : celui d'être un atout dans la lutte en piste entre Red Bull et Mercedes pendant la course. "La quatrième place est belle, en espérant pouvoir être une épine dans le pied de la stratégie Mercedes et voir ce que l'on peut faire", conclut-il.

Le top 5 en qualifications

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'27.264  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'27.553 0.289
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'27.678 0.414
4 Thailand Alexander Albon Red Bull 1'28.274 1.010
5 Mexico Sergio Pérez Racing Point 1'28.322 1.058

partages
commentaires
Les Ferrari éliminées en Q2 : "On est à notre place", dit Vettel
Article précédent

Les Ferrari éliminées en Q2 : "On est à notre place", dit Vettel

Article suivant

Lewis Hamilton en pole car "libéré" par son titre

Lewis Hamilton en pole car "libéré" par son titre
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021