Alegria pour Romain Grosjean après de superbes qualifications

Le pilote Haas a signé une performance mémorable sur le tracé d'Interlagos, s'offrant le luxe de partir de la septième place de la grille demain.

On peut comprendre la tension régnant parfois dans la chaleur du moment dans le garage Haas ! Avec une auto trop souvent totalement incompréhensible et ultraréactive aux changements de réglages, mais parfois brillante au point de devancer celle de teams de milieu de plateau établis, il y a de quoi s’arracher les cheveux !

Ce samedi appartient à la catégorie des bonnes journées pour Romain Grosjean, qui a montré une nouvelle fois pourquoi ses employeurs n’ont pas eu à hésiter au moment de reconduire son contrat quand la position de son équipier Esteban Gutierrez, elle, a été compromise. Car une nouvelle fois, c’est dans les moments qui comptent - quand l’auto répond présent - que Grosjean a su tirer le meilleur de sa monture.

Des lendemains qui chantent ?

Gare, cependant, à l’enthousiasme trop débordant ! L'alegria (bonheur en portugais) est pour l'heure de mise, mais les journées se suivent et ne se ressemblent pas toujours pour Haas, et là est justement souvent tout le problème ! En course, difficile de savoir comment évoluera la monoplace menée par Gene Haas, qui fête aujourd’hui ses 54 ans. Reste que Grosjean s’est placé dans une position pouvant lui laisser espérer une course excitante au milieu du peloton, et pouvant se conclure par des points.

"Je suis surpris moi-même !", admet-il après les qualifications, terminées à la septième place. "Nous ne nous attendions pas à être en Q3. Nous avons bien travaillé sur la voiture, les températures plus fraîches nous ont aidés. Nous pouvons en tirer des leçons, il faut faire mieux quand il fait chaud !"

Le franco-suisse salue les progrès réalisés par le changement de fournisseur de freins et trouve un comportement plus approprié à son style de pilotage, ce qui lui a permis de se hisser devant les Force India et les Williams sur la grille de départ.

"Les sensations sont bien meilleures avec les nouveaux freins Carbone Industrie, pas encore parfaites mais c'est positif pour l'avenir."

"Nous avons connu une période difficile avec des problèmes inexplicables sur la voiture. Même ce matin, je suis parti en tête-à-queue deux fois. Mais c'est un processus d'apprentissage. Il faut continuer à travailler pour comprendre ce qui provoque le problème."

Impliqué avec le team

Dans une position de leader qu’il prend à cœur, Grosjean sait que tout le monde compte sur lui dans le team, et qu’il lui faudra de nouveau maintenir un niveau de performance élevé l’an prochain, quand il sera rejoint par un Kevin Magnussen ayant signé pour deux saisons. Un équipier avec qui il partagera le point commun de ne pas avoir cru en Renault pour se mettre en valeur et évoluer dans le bon contexte.

"Je suis très, très heureux de rester. Tout le monde savait que j'allais rester. Nous avions dit que j'étais sur un contrat pluriannuel. Ce n'est pas qu'une année, nous voulons construire l'équipe ensemble. Nous avons bien commencé l'année avant de connaître une période difficile, mais nous avons fait du bon travail. J'attends l'année prochaine avec impatience pour faire un pas en avant, et espérons que Kevin nous aidera !" 

Pull Haas F1 Team
Sweat à capuche Haas F1 Team, sur Motorstore

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Sous-évènement Qualifications
Circuit Autódromo José Carlos Pace
Pilotes Romain Grosjean
Équipes Haas F1 Team
Type d'article Réactions
Tags futur, qualifications