Il y a 25 ans : Alesi, enfin !

Double anniversaire, Monsieur Jean Alesi ! Non seulement le pilote français fête ce jeudi ses 56 ans, mais il célèbre également les 25 ans de son unique victoire en Grand Prix.

C'était le 11 juin 1995 sur le circuit Gilles-Villeneuve, à Montréal. Parti cinquième sur la grille de départ, Jean Alesi s'imposait au terme de son 91e Grand Prix, six ans après ses grands débuts en Formule 1. Pour parvenir à ses fins, il avait pris le meilleur sur son coéquipier Gerhard Berger puis sur la Williams-Renault de Damon Hill, avant que Michael Schumacher ne soit victime d'un ennui technique.

Lire aussi :

Ce succès a-t-il, à l'époque, apporté enfin la preuve qu'Alesi était capable de gagner ? "Non, je ne l'ai jamais vécu comme ça", assure-t-il dans un entretien accordé à Motorsport.com, "parce que pour être honnête, je ne me suis jamais demandé 'est-ce que je vais réussir à gagner ?'. Quand on regarde les kilomètres que j'ai faits en tête… Dès ma première année avec Senna, j'ai déjà fait des tours en tête. Je savais que j'avais la possibilité de signer des victoires, mais le manque de fiabilité a joué contre moi. Je n'ai donc jamais eu d'amertume quant au fait de ne pas être capable ou de ne pas réussir à gagner. Je savais que je pouvais le faire, c'était donc une question technique."

Gagner le jour de ses 31 ans était idyllique pour Alesi, mais ce fut encore plus beau pour lui de réaliser l'exploit sous les couleurs de Ferrari. Un véritable rêve de gosse pour celui qui, avant d'être pilote, est un tifosi pur et dur. "Je l'ai toujours expliqué comme ça : c'est comme s'il y avait eu un tirage au sort dans une tribune à Monza pendant un Grand Prix de Formule 1, qu'ils avaient pris un fan et lui avaient dit 'c'est toi, tu es le pilote Ferrari'", décrit-il aujourd'hui. "J'ai toujours eu une passion pour les Rouges, pour l'équipe, pour son état d'esprit. C'était mon rêve, j'étais donc très excité et je me suis tout de suite trouvé en totale harmonie avec mon public, qui était celui de Ferrari."

Podium : le vainqueur Jean Alesi, Ferrari

Jean Alesi conserve l'image d'un pilote malchanceux, notamment avec la Scuderia, et pour lequel beaucoup estiment que le palmarès n'est pas la hauteur de qu'il aurait dû être. Lui résume les choses ainsi : "Les années où Ferrari ne parvenait pas à obtenir de résultats, c'était lié principalement à la fiabilité. Chez Benetton, l'équipe n'était certes plus celle de Michael [Schumacher], mais il y avait le moteur Renault qui était extrêmement fiable pour l'époque, et donc en pilotant comme je l'avais toujours fait, j'arrivais à ramener de bons résultats."

Le Grand Prix du Canada 1995 ne fut pas suivi d'autres succès pour Alesi, malgré plusieurs occasions d'y parvenir, notamment à Monaco en 1996 et à Monza en 1997. C'est sans aucun doute ce qui fait que cette date appartient plus encore à l'Histoire du sport automobile tricolore. 

Propos recueillis par Franco Nugnes et Marco Congiu  

Jean Alesi, Ferrari 412T2, remporte sa première victoire
partages
commentaires
Renault : Le moteur 2026, "prochain champ de bataille" de la F1

Article précédent

Renault : Le moteur 2026, "prochain champ de bataille" de la F1

Article suivant

L'usine qui accueillera Aston Martin F1 retardée d'un an

L'usine qui accueillera Aston Martin F1 retardée d'un an
Charger les commentaires
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021