Alesi - Les restrictions radio ne sont pas suffisantes

Selon Jean Alesi, vainqueur en Grand Prix, la restriction des communications radio en Formule 1 n'est pas une mesure suffisante.

Au mois de juillet, la FIA a renouvelé ses efforts pour minimiser les aides au pilotage, restreignant les conseils qui peuvent être donnés au pilotes depuis le muret des stands.

Mais Alesi, qui a la réputation d'avoir été l'un des pilotes de F1 les plus enthousiasmants, estime que la FIA aurait dû aller bien plus loin avec des restrictions plus sévères.

"La restriction des communications radio n'est pas suffisante," déclare le Français à Motorsport.com. "Avec la radio, les ingénieurs disent de rentrer au stand, et il y a trop d'informations. Le pilote devrait courir tout seul et voir ce dont il est capable."

"La solution aux problèmes de la F1 doit être de rendre la voiture plus attirante de l'extérieur et la compétition moins organisée par la radio."

Un turbo pas adapté au sport automobile?

Alesi s'est également montré critique envers le moteur V6 turbo hybride actuel : selon lui, ce n'est pas la meilleure option d'un point de vue sportif.

"[Ces moteurs] sont très efficients, et la technologie n'est pas mal pour l'environnement, mais pas en termes de sport automobile et de volume sonore."

Cependant, étant donné l'énorme investissement effectué par les motoristes, il semble qu'il soit trop tard pour faire machine arrière : "Le problème, c'est qu'ils sont allés trop loin, les motoristes comme Ferrari et Mercedes."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jean Alesi
Type d'article Actualités