Alesi - Monaco, un endroit magique

L’un des grands moments de la carrière de Jean Alesi fut son premier Grand Prix de Monaco

L’un des grands moments de la carrière de Jean Alesi fut son premier Grand Prix de Monaco. En se montrant un audacieux adversaire face à un certain Ayrton Senna, réputé pour être dans son jardin dans les rues de la Principauté, l’Avignonnais fit une entrée en matière remarquée lors de sa première saison en Formule 1. Alesi entretient depuis une relation spéciale avec le joyau de la couronne F1.

Monaco est un circuit que j’ai toujours vraiment adoré : je pense que j’y suis monté sur le podium à trois reprises, j’ai établi deux meilleurs tours”, comptabilise Alesi. “J’y ai fini second pour ma première course sur ce circuit, derrière Ayrton Senna. Ma première saveur du circuit de Monaco fut avec Pirelli, lorsque je pilotais pour Tyrell en 1990 et que nous avions les pneus de qualifications. Les piloter procurait tant de plaisir !

Monaco est sans pareil et procure beaucoup de frissons aux pilotes, qui doivent constamment se remettre en question pour trouver les limites en évitant de finir dans le rail. “L’endroit est tout simplement magique. Lorsque vous sortez pour un tour de qualifications, la foule entre en éruption !

Contrairement à d’autres observateurs, Alesi pense que des pilotes partant derrière la première ligne de la grille peuvent malgré tout tirer parti des mélanges différents proposés par Pirelli.

Se qualifier aussi haut que possible sur la grille est important, mais peut-être pas autant que dans le passé. Nous avons vu à plusieurs reprises que la course était la plus importante et qu’avec une bonne stratégie, il est possible de marquer des points, même avec une position sur la grille de départ qui n’est pas avantageuse”.

Même si les qualifications ne sont pas parfaites, il y a une opportunité de faire des actions déterminantes. L’usure et la dégradation des pneus sont faibles à Monaco, mais c’est quelque chose à quoi il faut penser car le circuit gagne énormément en adhérence au fil du weekend, peut-être plus que nulle part ailleurs. On utilise toujours les pneus tendres à Monaco et l’on peut donc pousser fort, ce qui est une grande sensation.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jean Alesi , Ayrton Senna
Type d'article Actualités