Tests Pirelli : plus de 600 tours pour Alfa Romeo, Alpine et Red Bull

Trois écuries différentes ont permis à Pirelli d'engranger plus de 600 tours de données avec les pneus 18 pouces sur le circuit de Barcelone.

Tests Pirelli : plus de 600 tours pour Alfa Romeo, Alpine et Red Bull

À la suite du Grand Prix d'Espagne, se tenait ce mardi et ce mercredi à Barcelone des essais Pirelli dans le cadre des tests des pneus 18 pouces qui seront introduits l'an prochain en Formule 1. Trois écuries y participaient : Alfa Romeo et Red Bull Racing, qui ont roulé lors des deux jours, ainsi qu'Alpine qui n'a participé à ce test que lors de la deuxième journée.

Ces essais ont été particulièrement prolifiques en données pour Pirelli puisque ce sont pas moins de 614 tours au total qui ont été couverts durant ces deux jours. Ce sont donc un peu plus de neuf distances de course qui ont été réalisées. Dans le détail, Red Bull a vu Alexander Albon couvrir une distance de 251 boucles, Alfa Romeo a vu Robert Kubica parcourir 240 tours et Daniil Kvyat s'est offert 123 passages pour le compte d'Alpine.

Lire aussi :

Ce roulage a permis à Kvyat de retrouver le volant d'une Formule 1 pour la première fois depuis la fin de la saison 2020. "Nous avons couvert beaucoup de distance utile avec les pneus de l'année prochaine", a expliqué le Russe après sa journée. "Je pense que c'est une bonne chose pour le développement à venir de l'écurie, donc je suis vraiment heureux d'y contribuer. Nous avons récolté beaucoup de bonnes informations et j'espère que ce sera utile pour l'équipe à l'avenir."

"Je me suis vite senti très à l'aise dans la voiture, presque comme si je n'avais pas eu de pause, donc nous avons directement pu attaquer le programme, nous avons tout terminé assez rapidement. C'était vraiment agréable de revenir dans une Formule 1, très émouvant et très cool de piloter à nouveau cette bête. Je suis impatient d'être de retour au volant."

Pour Alpine, les prochains tests Pirelli auront lieu à domicile sur le circuit de Magny-Cours les 15 et 16 septembre prochains, sur une piste humide, alors qu'Alfa Romeo a pour sa part connu sa seule contribution au programme puisque l'écurie ne roulera plus dans le cadre des essais des pneus 18 pouces. Pour Red Bull, une dernière journée est prévue du côté de Silverstone le 20 juillet, sur piste sèche.

Suite du programme des tests de pneus pour 2022

Date Circuit Pneus Équipe
25-26 mai Paul Ricard Humide Mercedes
6-7 juillet Spielberg Sec AlphaTauri
20-21 juillet Silverstone Sec Aston Martin
Haas
Red Bull (jour 1)
3-4 août Budapest Sec McLaren
Mercedes (jour 1)
Ferrari (jour 2)
15-16 septembre Magny-Cours Humide Alpine

partages
commentaires

Voir aussi :

Les changements nécessaires pour adapter Barcelone à la F1 moderne

Article précédent

Les changements nécessaires pour adapter Barcelone à la F1 moderne

Article suivant

Red Bull ne connaîtra pas le succès avec "15 types et un bâtiment vide"

Red Bull ne connaîtra pas le succès avec "15 types et un bâtiment vide"
Charger les commentaires
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021