Alfa Romeo se gratte la tête pour trouver des EL1 à Pourchaire

Alfa Romeo va faire rouler Théo Pourchaire en Essais Libres 1… reste à savoir quand.

Alfa Romeo se gratte la tête pour trouver des EL1 à Pourchaire
Charger le lecteur audio

C'est une nouveauté cette saison : toutes les écuries de Formule 1 doivent faire piloter chacune de leurs monoplaces par un pilote débutant lors d'au moins une séance en week-end de Grand Prix. Du côté d'Alfa Romeo, il s'avère que le rookie Zhou Guanyu remplissait les critères lors de ses débuts à Bahreïn.

Cependant, l'écurie exploitée par Sauber se doit encore de remplacer Valtteri Bottas à l'occasion ; c'est Théo Pourchaire qui le fera, mais quand ? L'arrivée du Grand Prix de France au calendrier de la Formule 2, à la place de la Russie, a chamboulé les plans de l'écurie.

"Nous pensions à faire Le Castellet avec Théo. Mais maintenant, au Castellet ils ont la F2, ils ont changé à cause de Sotchi. Il faut que nous trouvions un créneau à la fin de la saison. Ce n'est pas si facile, car on ne veut pas le faire à Singapour. Le Japon est dur pour un rookie, et c'est aussi dur pour celui qui pilote la voiture [Bottas, ndlr] et qui n'a pas fait le Japon ces deux dernières saisons", explique le directeur d'équipe Frédéric Vasseur, faisant référence à l'absence récente de Suzuka au calendrier en raison de la pandémie de COVID-19.

"On a les courses sprint, et on a probablement deux ou trois courses où nous devrons faire les essais de pneumatiques. Cela signifie que l'on tue les EL2 et qu'il est relativement difficile d'avoir un rookie en EL1 et les essais de pneus en EL2. Le Mexique pourrait marcher, Austin pourrait marcher. Mais [Pirelli] devra faire les tests de pneus. Et je pense que ça dépendra aussi de la météo."

Si l'on s'intéresse en détail au reste de la saison, la Formule 2 roule en Autriche, en France, en Hongrie, en Belgique, aux Pays-Bas, en Italie et à Abu Dhabi, tandis que São Paulo va accueillir une course sprint réduisant les essais libres à une seule séance avant les qualifications. Ne resteraient donc effectivement que le délicat circuit urbain de Singapour ainsi que Suzuka, Austin et Mexico, en attendant d'en savoir davantage sur les plans de Pirelli.

Alfa Romeo n'est pas la seule écurie confrontée à ce casse-tête, la plupart des équipes ayant quelque peu procrastiné la participation des jeunes loups à des essais libres. Williams a fait rouler Nyck de Vries à Barcelone, tout comme Red Bull avec Jüri Vips, ce dernier ayant toutefois perdu son baquet de réserviste à la suite de propos racistes et homophobes lors d'un stream.

Liam Lawson pourrait ainsi effectuer la séance restante chez Red Bull ainsi que les deux d'AlphaTauri, ce qui sera d'autant plus compliqué à caser dans le calendrier actuel, puisqu'il court également en Formule 2. La situation est plus simple pour des écuries comme Alpine avec Oscar Piastri, qui n'est engagé dans aucun championnat et peut donc rouler en EL1 même quand la F2 est au programme – mais il ne devrait pas le faire avant la trêve estivale.

Formule 2 :

Avec Adam Cooper

partages
commentaires
Alonso préfère attendre la fin de la trêve estivale pour négocier
Article précédent

Alonso préfère attendre la fin de la trêve estivale pour négocier

Article suivant

Le Grand Prix de France F1 diffusé en clair

Le Grand Prix de France F1 diffusé en clair