Alfa Romeo : "On a reconquis notre place en milieu de tableau"

Alfa Romeo salue les progrès notables qui ont été réalisés par rapport à une saison 2020 difficile.

Alfa Romeo : "On a reconquis notre place en milieu de tableau"

La saison 2020 de Formule 1 avait été pour Alfa Romeo (écurie anciennement connue sous le nom de Sauber) l'une des pires de son histoire, avec seulement huit points au compteur et des performances en berne, notamment en raison des difficultés de l'unité de puissance Ferrari. Le moteur italien a fait un bond en avant en termes de compétitivité, et sans surprise, c'est également le cas de l'Alfa Romeo C41 par rapport à sa devancière, la C39.

Lire aussi :

Habitués au fond de grille l'an passé, Antonio Giovinazzi et Kimi Räikkönen ont tous deux atteint la Q2 (12e et 14e, soit leur meilleur résultat sur le sec depuis le Brésil 2019) au Grand Prix de Bahreïn 2021 avant de conclure la course aux portes des points, 12e et 11e respectivement. Räikkönen n'était même qu'à trois secondes de Yuki Tsunoda et à deux secondes de Lance Stroll à l'arrivée.

"Cette course nous a donné une forte indication des progrès réalisés lors des 12 derniers mois", se délecte le directeur d'équipe Frédéric Vasseur. "Nous avons couru avec autorité, nous avons laissé les Alpine et une Aston Martin derrière nous en finissant sur les talons de l'autre Aston. Bien que nous quittions Bahreïn sans points, nous le faisons en ayant reconquis notre place au cœur du milieu de tableau – et les résultats vont sûrement venir bientôt. Nous avons démontré pouvoir nous battre dans et aux alentours du top 10, et nous pouvons être optimistes pour le reste de la saison."

"La course a été mouvementée, même si le peu d'abandons – seulement deux [quatre voitures ont abandonné mais deux d'entre elles ont été classées car elles avaient parcouru plus de 90% de la distance, ndlr] – nous a donné du fil à retordre pour viser les points. Nous en tirons cependant beaucoup de points positifs ; nous savons pouvoir aborder la prochaine course à Imola, dans deux semaines, prêts à nous battre de nouveau pour une place dans le top 10."

Quant à Giovinazzi, qui était à 12 secondes de Räikkönen à l'arrivée après avoir perdu sept à huit secondes lors de son premier arrêt au stand, il est également particulièrement enthousiasmé par cette performance. "Je pense qu'aujourd'hui [dimanche] ce que nous avons fait était le maximum possible. AlphaTauri reste trop rapide pour nous, mais il nous faut être contents car par rapport à l'an dernier nous avons beaucoup progressé. Nous sommes bien plus proches d'Alpine, d'Aston Martin", conclut-il.

partages
commentaires
Pérez doit changer son style de pilotage pour réussir chez Red Bull

Article précédent

Pérez doit changer son style de pilotage pour réussir chez Red Bull

Article suivant

Comment la F1 a gâché le superbe duel Hamilton-Verstappen

Comment la F1 a gâché le superbe duel Hamilton-Verstappen
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Antonio Giovinazzi
Équipes Alfa Romeo
Auteur Benjamin Vinel
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021