Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
8 jours

Alfa Romeo s'attendait à mieux en 2019

partages
commentaires
Alfa Romeo s'attendait à mieux en 2019
Par :
8 nov. 2019 à 15:59

L'écurie exploitée par Sauber espérait autre chose qu'une huitième place au championnat constructeurs, après son redressement entamé l'an passé.

Huitième du championnat constructeurs à deux manches du terme, Alfa Romeo n'a finalement pas affiché la progression attendue par rapport à l'année précédente. L'écurie dirigée par Frédéric Vasseur doit d'ailleurs marquer encore dix points si elle veut atteindre le même compte qu'en 2018, et reste sous la menace hypothétique de Haas tout en voyant Toro Rosso hors de portée au septième rang.

Lire aussi :

Avec des points inscrits par Kimi Räikkönen lors de chacun des quatre premiers Grands Prix, le cru 2019 avait pourtant bien débuté pour la structure suisse, tout comme sa situation comptable à la trêve estivale. Seule ombre au tableau à ce moment-là, la disqualification consécutive à un système de départ illégal à Hockenheim a pesé dans la balance. S'y ajoute désormais une deuxième moitié de saison loin des attentes, avec trois unités prises par Antonio Giovinazzi... et un Kimi Räikkönen hors du top 10 depuis sept week-ends.

"Nous nous attendions à mieux, mais je pense que la saison a un peu été faite de hauts et de bas", résume Frédéric Vasseur au micro de Motorsport.com. "Nous avons évolué entre la quatrième et la neuvième position. C'est une bonne leçon. Nous avons perdu d'énormes points à Hockenheim, à Bakou, à Monza et à Spa. Il est certain que, lorsque l'on est dans cette partie de la grille, il faut être opportuniste. Je crois que nous avons fait du très bon travail durant la première partie de saison, en étant réguliers, sans erreur, et très opportunistes. Ce n'était pas le cas à Spa, par exemple."

Un développement réduit mais pas d'excuse

Kimi Raikkonen, Alfa Romeo Racing C38

Comme il l'a déjà fait récemment, le Français assure que le problème principal ne réside pas dans le niveau de performance de la C38, mais davantage dans son exploitation. "C'est un peu étrange, mais pour moi ce n'est vraiment pas une question de rythme", insiste-t-il. "C'est tellement serré en milieu de grille qu'il faut faire une qualif, un départ et une course parfaits, sinon ça ne fonctionne pas. En qualifications, nous évoluons entre la neuvième place et la 16e, car McLaren est un peu devant, et si l'on veut marquer des points il faut être régulier, sans faire aucune erreur. C'est une bonne leçon pour tout le monde dans l'équipe."

Assez tôt dans la saison, Alfa Romeo s'est tourné vers la préparation de la monoplace de l'an prochain, délaissant le développement de sa F1 2019. Y apporter des évolutions aurait pu améliorer la situation actuelle, mais dans une dimension limitée. "Nous sommes totalement concentrés sur la voiture de l'année prochaine, ça ne fait aucun doute", confirme Frédéric Vasseur. "Franchement, ce serait mieux d'avoir un meilleur rythme et d'être un dixième plus rapide, mais au bout du compte c'est surtout à nous de faire un bon week-end. Nous pouvons être dans les points à Sao Paulo si nous faisons un bon week-end du début à la fin."

Pour le patron de Sauber, qui évolue depuis cette année en F1 sous le nom d'Alfa Romeo, le dernier Grand Prix à Austin résume à lui seul la problématique : "Je crois que le rythme était là durant tout le week-end, et en EL3 nous étions huitièmes. Mais lorsque l'on part 16e et 17e, c'est difficile de marquer des points. Nous sommes remontés jusqu'en 11e position avec Kimi, à neuf dixièmes des points. C'est sûr, ce n'est pas suffisant, mais je pense que le rythme était correct. Toro Rosso avait deux bonnes voitures en dehors des points, derrière nous, et ils sont très compétitifs en qualifications. C'est serré, et je crois que nous avons raté notre week-end à cause des qualifications."

Propos recueillis par Adam Cooper  

Article suivant
Red Bull : La saison 2020 sera "la plus chère" de l'Histoire

Article précédent

Red Bull : La saison 2020 sera "la plus chère" de l'Histoire

Article suivant

Jordan : Hamilton a "déjà surpassé" Schumacher

Jordan : Hamilton a "déjà surpassé" Schumacher
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen Boutique , Antonio Giovinazzi
Équipes Alfa Romeo
Auteur Basile Davoine