Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
17 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
25 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
38 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
73 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
86 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
101 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
109 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
122 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
129 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
144 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
157 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
185 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
192 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
206 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
213 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
227 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
242 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
249 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
263 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
276 jours

Alfa Romeo : Un GP "sans erreurs" qui a rapporté 22 points

partages
commentaires
Alfa Romeo : Un GP "sans erreurs" qui a rapporté 22 points
Par :
22 nov. 2019 à 12:09

Le directeur d'Alfa Romeo, Frédéric Vasseur, a déclaré qu'un week-end sans erreur avait été le facteur clé dans les 22 points inscrits à Interlagos.

Les deux Alfa Romeo ont terminé dans le top 5 du Grand Prix du Brésil 2019 de F1, au terme d'une course où l'écurie s'est montrée solide alors que, devant, les abandons et les incidents se succédaient. Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi ont en effet respectivement terminé quatrième et cinquième, les deux hommes gagnant après l'arrivée une position chacun grâce à la pénalité de Lewis Hamilton. Cela a permis d'assurer, au minimum, la huitième position du classement constructeurs et permet d'entrevoir la possibilité de revenir sur Racing Point, qui compte dix points d'avance à une épreuve de la fin.

L'écurie avait subi un coup dur au cœur de l'été, quand les deux monoplaces avaient été pénalisées après le Grand Prix d'Allemagne, terminé sur la piste aux septième et huitième rangs. Depuis le retour de la trêve estivale et avant Interlagos, la structure gérée par Sauber n'avait inscrit aucun point.

Lire aussi :

"Vous pouvez mener le milieu de peloton, et s'il n'y a aucun incident devant, vous allez inscrire un ou deux points", a déclaré Frédéric Vasseur à Motorsport.com. "Ce genre de week-end, vous pouvez inscrire 22 points. C'est énorme. Nous avons payé l'addition à Hockenheim, puis nous avons eu trois ou quatre courses un peu difficiles. Aujourd'hui, nous avons fait le travail et j'en suis plus qu'heureux."

"Nous devons rester concentrés pour Abu Dhabi, mais pour garder la motivation de l'équipe et des pilotes, il est important d'inscrire des points. Lors des dernières courses, nous avons peut-être fait des erreurs au cours du week-end, mais ce week-end nous avons fait un travail solide sans erreurs et ça a payé. Il était important pour l'écurie d'obtenir de bons résultats avant la fin de la saison. J'étais probablement plus optimiste que les autres concernant notre résultat lors de la dernière course, car à certains moments le rythme était là. Mais c'est toujours bien mieux d'inscrire des points que d'avoir le rythme."

Même si Alfa Romeo aurait pu signer un podium au vu de la course, Vasseur n'était pas déçu de voir Pierre Gasly et Carlos Sainz finir devant ses troupes. "Bien sûr, on ne pouvait pas s'attendre au crash entre les Ferrari ou au [problème] moteur de Bottas, mais le plan était en place, au moins se battre à l'avant du peloton. Nous avons été surpris par Sainz et la stratégie avec le Safety Car, mais c'est la vie."

"Il ne faut pas refaire la course à nouveau et dire ce qui aurait pu se passer, parce que c'était un peu chaotique. Nous avons évité les erreurs, c'était le plus important, et avec un bon rythme du début à la fin. Antonio a été très bon, très solide, des trois premiers tours au dernier. Il a protégé Kimi à une ou deux reprises également. C'était du bon travail de toute l'équipe."

Avec Adam Cooper   

Article suivant
Marko : Gasly "ne s'en serait jamais sorti" chez Red Bull

Article précédent

Marko : Gasly "ne s'en serait jamais sorti" chez Red Bull

Article suivant

Après avoir eu "honte", Ferrari ne critique plus les pneus 2019

Après avoir eu "honte", Ferrari ne critique plus les pneus 2019
Charger les commentaires