Alfonso Celis vise la F1 chez Force India dès 2017

Récemment officialisé au poste de pilote de développement de l'écurie Force India avec effet immédiat et pour la saison 2016, Alfonso Celis Jr s'est confié à Motorsport.com et fait preuve d'ambition.

Alfonso Celis vise la F1 chez Force India dès 2017
#15 Alfonso Celis Jr., AVF
Alfonso Celis Jr, ART Grand Prix
Alfonso Celis Jr., ART Grand Prix
Alfonso Celis Jr., ART Grand Prix
Alfonso Celis Jr., ART Grand Prix
Podium : le deuxième, Esteban Ocon, ART Grand Prix, le vainqueur Luca Ghiotto, Trident et le troisième, Alfonso Celis Jr., ART Grand Prix
Alfonso Celis Jr., ART Grand Prix
Alfonso Celis Jr., AVF
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM08
Alfonso Celis Jr., ART Grand Prix devance Jann Mardenborough, Carlin et Ralph Boschung, Jenzer Motorsport

C'est à Abu Dhabi que l'on verra Celis revêtir les couleurs de Force India pour la première fois, après la confirmation de son arrivée au sein de l'équipe la semaine dernière. Le Mexicain déclare sans détour qu'il souhaiterait être titulaire dès 2017.

"Je suis vraiment content de pouvoir annoncer cela," déclare-t-il. "Nous discutions depuis presque le début de l'année. Puis j'ai commencé à travailler avec eux, notamment sur le simulateur; après quoi ils ont décidé que je pourrais être leur pilote de développement pour 2016. Et si je suis performant, je pourrais être titulaire pour la saison 2017."

En attendant, Celis participera aux essais privés qui suivront le Grand Prix d'Abu Dhabi ainsi qu'à plusieurs séances d'essais libres la saison prochaine. Le natif de Mexico rêve bien entendu de piloter la future VJM09 dans sa ville natale pour le Grand Prix du Mexique.

Du travail dans le simulateur

La relation entre Celis et Force India a commencé sur les chapeaux de roue puisque le Mexicain est déjà à pied d'oeuvre à Silverstone dans la simulateur de l'écurie.

"Je travaille avec l'équipe dans le simulateur mais pas au circuit, donc j'attends vraiment Abu Dhabi avec impatience," commente-t-il. "Le Grand Prix me donnera l'opportunité de participer aux briefings, au track walk et de participer à tout ce qui se passe ce weekend."

"Ce sera une façon incroyable d'être avec l'équipe pendant un Grand Prix et de tout voir de l'extérieur et d'avoir aussi l'opportunité de piloter sur le même circuit."

"Ce sont des professionnels, ils écoutent mes commentaires et ils sont ouverts. Ils veulent progresser et ils sont performants, ils essaient toujours de faire mieux la fois suivante, et c'est ce qu'il faut quand on veut faire partie des meilleurs. Je suis vraiment impressionné et j'ai beaucoup d'appris d'eux."

Objectif titre en F3.5

Contrairement à ce qu'il a fait en 2015, Celis n'envisage pas de coupler sa campagne en Formule 3.5 à une autre compétition. Le pilote AVF, seizième du championnat cette année, a en effet l'intention de courir aux avant-postes.

"Je veux me concentrer seulement là-dessus et pouvoir me battre pour le titre," déclare le Mexicain avec conviction. "Ayant fait le GP3 et la 3.5 cette année, je ne pense pas avoir besoin de faire du GP2."

"Comme je vais faire des essais libres, je veux être pleinement concentré sur la F1 quand je courrai en EL, puis j'aurai mes weekends en 3.5, sur lesquels je pourrai me focaliser complètement."

La tâche ne sera pas aisée, même si Celis devrait pouvoir compter sur l'apport technique de l'expérimenté Tom Dillmann, qui sera son coéquipier en 2015.

Propos recueillis par Darshan Chokhani

partages
commentaires
Mosley critique "l'étroitesse d'esprit" de Ferrari et veut des moteurs moins chers

Article précédent

Mosley critique "l'étroitesse d'esprit" de Ferrari et veut des moteurs moins chers

Article suivant

Williams ne veut plus être handicapé par les pneus en 2016

Williams ne veut plus être handicapé par les pneus en 2016
Charger les commentaires
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021