Allison : "Le KERS d'Heidfeld surchauffait"

James Allison, le directeur technique de Lotus Renault GP, avoue que son équipe a eu du mal à trouver le bon rythme en course et qu’il a été difficile pour ses pilotes d'effectuer des dépassements durant le Grand Prix de Chine

James Allison, le directeur technique de Lotus Renault GP, avoue que son équipe a eu du mal à trouver le bon rythme en course et qu’il a été difficile pour ses pilotes d'effectuer des dépassements durant le Grand Prix de Chine.

Après avoir hésité entre une stratégie à deux ou trois arrêts, Lotus Renault GP a décidé de tabler sur deux passages par la voie des stands. Seulement, cela n’a pas eu l’effet escompté.

Outre les problèmes pour dépasser, Nick Heidfeld a été victime de la surchauffe de son KERS, qui ne fonctionnait que sporadiquement.

"Ce fut une journée compliquée pour nous, largement conditionnée par nos qualifications ratées hier. Nous avons eu des difficultés à trouver le rythme et les deux pilotes ont connu des soucis pour dépasser. Vitaly n’a pas effectué un très bon départ et s’est trouvé coincé dans le trafic pendant son premier relais. A ce moment-là, nous hésitions encore entre deux et trois arrêts. Finalement, la piste s’est dégagée devant lui et son rythme était correct," a déclaré James Allison.

"Nous avons donc décidé que deux stops c’était la bonne option. Mais son deuxième relais a été plus compliqué en termes de rythme. Quant à Nick, nous avons choisi de lui faire suivre la même stratégie que Vitaly. Mais son KERS a surchauffé, ce qui signifiait qu’il ne pouvait s’en servir que sporadiquement. Il a donc eu beaucoup de mal à se frayer un chemin dans le peloton."

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nick Heidfeld
Type d'article Actualités