Allison : "Les essais privés sont extrêmement précieux"

L'écurie Lotus va se rendre aux essais de Barcelone du 19 au 22 février avec le sourire aux lèvres, la nouvelle E21 semblant bien née, réussissant le meilleur temps de deux des quatre journées à Jerez

L'écurie Lotus va se rendre aux essais de Barcelone du 19 au 22 février avec le sourire aux lèvres, la nouvelle E21 semblant bien née, réussissant le meilleur temps de deux des quatre journées à Jerez.

"Les essais privés sont extrêmement précieux" a déclaré James Allison, le directeur technique de Lotus. "Nous ne disposons que de 12 jours pour éprouver une voiture très complexe. Douze journées pour pousser la voiture et l’équipe dans leurs retranchements et faire en sorte d’arriver en forme à Melbourne. Jerez a offert aux teams quatre journées de beau temps, ainsi qu’un circuit difficile à même de mettre à l’épreuve la fiabilité et la performance de la voiture. Nous avons quitté ces premiers essais avec le sourire, après avoir constaté que la E21 est apparemment compétitive et d’une fiabilité raisonnable."

Avec huit journées d'essais restantes, l'écurie va maintenant tourner son attention vers la performance, souhaitant gagner encore quelques dixièmes avant de se rendre à Melbourne.

"Tout le monde va pousser la voiture à la limite pour améliorer ses points forts et minimiser ses faiblesses pour pouvoir l'utiliser vraiment à fond une fois que l'on arrivera à Melbourne."

Allison s'attend également à ce que les problèmes du début de l'année dernière disparaissent, lorsque Lotus avait dû rater une salve complète d'essais pour un problème de suspension.

"Notre problème, l’an dernier, est venu de la mauvaise conception d’un simple joint. Le montant de suspension que nous avions créé aurait été capable de soutenir les charges s’il avait été réalisé absolument parfaitement. Cependant, ce type de joint est très difficile à usiner avec une précision suffisante pour offrir des performances identiques sur chaque châssis. A Jerez, nous avions fait rouler le 01 et le joint de suspension était assez fort pour supporter les charges. A Barcelone, nous avions le 02 et le joint de suspension sur cette voiture était réalisé un poil différemment. Il ne pouvait pas résister aux charges et il a cassé instantanément. Une fois que nous avons compris notre erreur, nous avons redessiné le joint afin que les points de colle puissent offrir la résistance requise sans altération d’un châssis à l’autre. Nous avons attaché une importance particulière à ce domaine sur la E21, aussi nous n’attendons pas de mauvaise répétition"

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités