Allison - Nous n’avons pas d’excuses quand Ferrari ne gagne pas

Arrivé chez Ferrari à l’issue de la saison 2013, après avoir largement contribué à la période faste de Lotus lors des deux années précédentes, James Allison est à la tête de la partie technique à Maranello. Le Britannique a ainsi la lourde responsabilité de mener la conception d’une voiture capable de gagner des courses et d’aller reconquérir un titre mondial dans les saisons à venir. 

Au début des années 2000, avant de passer par Enstone, Allison a connu les plus grands succès de la Scuderia au plus fort de l’ère de domination de Michael Schumacher. Il ne cache pas que c’est pour connaitre de nouveau l’ivresse d’un tel succès qu’il a repris le chemin de l’Italie il y a un an et demi. 

"Je suis revenu dans cette équipe pour connaitre à nouveau la victoire, car c’est un sentiment unique", reconnait-il dans les colonnes d’Autosprint. "J’ai vécu cela quand j’étais un jeune ingénieur, et c’était incroyable de gagner cinq titres mondiaux. La perspective de pouvoir revivre ces moments dans le rôle que j’occupe aujourd’hui est quelque chose que je voulais vraiment. Je veux rester ici jusqu’à ce que mon travail soit terminé, et si Ferrari ressent la même chose alors je serai très heureux."

 

PHOTOS : La saison Ferrari de Sebastian Vettel

 

Pas de satisfaction sans victoire

Cette année, Ferrari a retrouvé la victoire en début de saison, grâce à Sebastian Vettel en Malaisie. Après s’être affirmée comme la deuxième force du plateau derrière Mercedes, l’équipe dirigée par Maurizio Arrivabene traverse toutefois un milieu de saison un peu plus compliqué. L’objectif reste néanmoins de continuer à combler l’écart avec les Flèches d’Argent et d’aller chercher encore une voire deux victoires d’ici la fin de la saison. 

"Evidemment, personne dans l’équipe ne sera heureux tant que nous ne gagnons pas, mais je peux dire que ce groupe a tellement grandi depuis le point de départ qui n’était pas le meilleur. Nous avons progressé, mais nous avons encore tellement à faire", ne cache pas Allison. 

Des moyens toujours colossaux

Ce dernier n’est pas du genre à chercher des excuses, un mot qui est d’ailleurs banni dans le langage des hommes de Maranello. Car Allison le sait, tout est à la disposition de Ferrari pour redorer son blason en F1, et quiconque n’en a pas conscience ne peut pas réussir dans les rangs de la firme au Cheval Cabré. 

"Nous sommes une équipe avec de très bons pilotes, un budget significatif, des outils de pointe ; nous n’avons pas d’excuses, nous devons nous battre pour la victoire", insiste Allison. "Et quand cela ne fonctionne pas, c’est une déception pour tout le monde. Ceux qui travaillent pour Ferrari savent que si l’on ne gagne pas il est très probable qu’il y aura des problèmes. A Maranello, chacun le sait, que lorsque l’on décide de travailler pour Ferrari, on prend la responsabilité de devoir construire une voiture qui gagne. Et je crois ce que ce sera toujours comme ça."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités
Tags déclarations, james allison