Alonso pointe une 5e place attendue, Boullier "se sent mal" pour Haas

Fernando Alonso a terminé cinquième du Grand Prix d'Australie 2018 de Formule 1 après avoir profité des malheurs de Haas et après avoir résisté en fin de course à Max Verstappen.

Même si ne pas atteindre la Q3 pouvait ressembler à une déception ce samedi, le top 5 glané par l'Espagnol dès la première sortie de la McLaren MCL33 à moteur Renault marque le début de collaboration d'une pierre blanche, même s'il reste assurément du travail à faire pour que cela se confirme à la régulière.

Car pour atteindre cette position il aura fallu que les Haas connaissent la même défaillance au moment des arrêts au stand et que celle de Grosjean provoque en sus une Virtual Safety Car, qui a permis à Alonso de prendre l'avantage sur Verstappen. La suite n'aura été que de la résistance, facilitée par la nature du tracé de Melbourne, avec une monoplace malgré tout clairement moins rapide que la RB14.

Au sortir de son cockpit, le double Champion du monde n'était pas étonné par ce résultat, même s'il sait qu'il a profité des erreurs des autres. "C'était plus ou moins attendu. Nous savions être très rapides en course, plus qu'en qualifs. Nous avons capitalisé sur les problèmes des autres aujourd'hui, nous avons pu résister aux attaques de Verstappen lors des 20 derniers tours."

"L'équipe a fait du très bon travail pour intégrer l'unité de puissance en deux ou trois mois. C'est un très bon point de départ."

Alonso souligne en tout cas les possibilités offertes par la MCL33 à l'avenir : "C'est de mieux en mieux, la voiture a beaucoup de potentiel à libérer. C'est la première course avec cette combinaison McLaren-Renault. Espérons voir un nouveau pas en avant à Bahreïn et que Red Bull sera notre prochaine cible."

Côté muret des stands, Éric Boullier, le directeur de la compétition de McLaren, n'a pas caché une certaine peine pour Haas, au micro de Sky Sports : "Le plus gros avantage, c'est le problème des deux Haas, et je me sens mal pour eux car c'est vraiment dommage après un si beau week-end. Nous avons saisi les opportunités qui se présentaient à nous."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Sous-évènement Course
Circuit Melbourne Grand Prix Circuit
Pilotes Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Réactions
Tags albert park, eric boullier, melbourne