Alonso : "Treizième, c'est triste. Il n'y a pas d'autre mot"

partages
commentaires
Alonso :
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
25 mars 2017 à 08:21

Certains verront une lueur d'espoir dans la performance pas si catastrophique de la McLaren #14 à Melbourne, ce samedi. Mais Fernando Alonso, lui, rumine.

Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Casques de Fernando Alonso, McLaren

On aurait pu le penser soulagé, et même heureux d'avoir pu rouler sans rencontrer de problèmes majeurs en essais libres, puis de se qualifier au 13e rang sur la grille de départ du Grand Prix d'Australie, tant les essais hivernaux avaient été compliqués pour lui.

Mais Fernando Alonso faisait grise mine et ne tentait pas de masquer ses doutes, au moment de s'adresser à la presse. En partant en dehors du top 10 et concédant plusieurs secondes au tour aux Mercedes, Alonso sait que les objectifs du projet à long terme qu'était son engagement de trois ans avec le team – devant lui permettre de se battre pour la victoire en course –, est très loin de vouloir se concrétiser.

"Comme je l’ai dit à Barcelone, j’ai travaillé plus dur que jamais cette année. Je suis arrivé ici plus tôt que d’habitude. Et aujourd’hui, je suis une seconde devant mon équipier", ne manque-t-il pas de rappeler. "C’est l’un de ces week-ends lors desquels tout se passe bien. Mais nous sommes 13e et c’est ça qui est triste : il n’y a pas d’autre mot".

Treizième, c'est triste. Il n'y a pas d'autre mot.

Fernando Alonso

Une arrivée dans les points ne consolerait pas vraiment l’affamé espagnol, qui aspire à bien plus que cela. Par ailleurs, il faudrait un certain nombre de problèmes devant lui pour réaliser cet objectif difficile à atteindre à la régulière, raisonne-t-il.

"Cela n’a pas d’importance", balaie-t-il d’un revers de la main, interrogé sur la différence psychologique que ferait une arrivée dans les points pour la première manche de la saison. "Inscrire un point, ou deux, ou cinq, ou être en dehors des points ne change pas grand-chose pour moi. Je veux être sur le podium, remporter des courses, et nous ne sommes pas dans cette position."

"Nous ferons de notre mieux demain. Mais il nous faut de l’aide de nos rivaux comme nous ne sommes pas assez compétitifs pour être dans les points au mérite."

Article suivant
Ocon regrette un "week-end brouillon" jusqu'à présent

Article précédent

Ocon regrette un "week-end brouillon" jusqu'à présent

Article suivant

Vandoorne trahi par la mécanique McLaren-Honda dès la Q1

Vandoorne trahi par la mécanique McLaren-Honda dès la Q1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Catégorie Qualifications
Lieu Melbourne Grand Prix Circuit
Pilotes Fernando Alonso Boutique
Équipes McLaren Boutique
Auteur Guillaume Navarro
Type d'article Réactions