Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
43 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
55 jours
09 mai
Prochain événement dans
61 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
100 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
117 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
134 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
148 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
176 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
183 jours
12 sept.
Course dans
190 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
204 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
208 jours
10 oct.
Course dans
218 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
233 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
240 jours
07 nov.
Course dans
247 jours

Alonso : La "chance" et "la meilleure voiture" ne suffisent pas

Fernando Alonso estime que la domination de Lewis Hamilton n'est pas qu'une question de matériel et insiste sur la valeur des titres conquis en Formule 1 par le Britannique.

Alonso : La "chance" et "la meilleure voiture" ne suffisent pas

Alors qu'il prépare activement son retour en Formule 1, Fernando Alonso n'a aucun doute sur le contexte du moment : Lewis Hamilton est actuellement "le meilleur" pilote du plateau et le constat est selon lui implacable. Le pilote espagnol tord ainsi le cou aux théories parfois avancées devant la domination trop écrasante de Mercedes, qui pourrait dévaluer certains titres mondiaux acquis par le Britannique. Alonso ne le nie pas, la nature même du sport automobile – et plus particulièrement de la F1 – implique d'avoir entre les mains la meilleure monoplace pour briller. Mais pas seulement…

Lire aussi :

"Lewis est devant car actuellement, c'est le meilleur", insiste Alonso dans une interview accordée à RadioTimes. "Il est un peu plus performant que les autres. C'est vrai que la Mercedes est la meilleure voiture, mais ce n'est pas sa faute. Je comprends les commentaires, ça arrive à tous les pilotes du monde. J'ai gagné les 24 Heures du Mans dans la Toyota l'an dernier, et apparemment c'était parce que seul Toyota pouvait gagner au Mans. C'est vrai, nous avions la meilleure voiture, nous avons été plus performants que les autres, mais ça reste 24 heures et tout peut arriver, mais il ne nous est rien arrivé. Nous avons bien exécuté les choses. Et je sais que si j'avais été dans une autre voiture, peut-être que je n'aurais pas pu gagner."

Lewis Hamilton, Mercedes F1 W11

"Lewis sait que s'il est dans une autre voiture, il ne sera pas en mesure de gagner. Nous comprenons tous les deux que nous avons besoin d'une machine. Pendant plusieurs années chez McLaren, Lewis a été le coéquipier de Jenson [Button], il a aussi été coéquipier de Rosberg, et il ne gagnait pas [toujours] le championnat ces années-là. Il sait qu'il faut aussi le meilleur package. Je comprends les fans, ils cherchent toujours à savoir qui est le meilleur pilote, et la Formule 1 est un sport très difficile car toutes les voitures sont différentes. Il faut chercher quel est le meilleur package, et ce sont eux [Mercedes et Hamilton] les meilleurs."

Lewis peut être meilleur que Bottas cent fois sur cent.

Fernando Alonso

Questionné sur ce qu'il serait capable de faire face à Lewis Hamilton s'il était son coéquipier chez Mercedes, Alonso ne se mouille pas : "On ne sait jamais, mais ce serait intéressant à voir. Je pense que ça changerait d'un jour à l'autre. Nous avons tous des jours d'inspiration et des mauvais jours".

Le double Champion du monde souligne toutefois à quel point Hamilton est à ses yeux au-dessus du lot, notamment dans la manière dont il met son voisin de garage sous l'éteignoir. "Nous voyons que Valtteri [Bottas] est proche de Lewis sur certaines courses et qu'il en gagne deux ou trois par ans, qu'il décroche quelques pole positions, mais nous savons que Lewis peut être meilleur que Bottas cent fois sur cent", avance Alonso. "Lewis est à un niveau de performance fantastique."

"On ne gagne pas sept titres par chance ou parce qu'on a la meilleure voiture", ajoute-t-il. "Il faut apporter quelque chose de plus, et c'est ce qu'il fait. Lewis le fait chaque week-end. Il a un talent incroyable et c'est une bonne chose pour la F1. Michael [Schumacher] et Lewis seront à sept titres à la fin de l'année, Lewis sera peut-être à huit dans un an. Ils se sont retrouvés dans la bonne voiture au bon moment, mais au-delà de ça, ils ont fait ce qu'il fallait et ils étaient les meilleurs lors de ces titres. Ils le méritent."

"Soit on gagne, soit on perd"

Fernando Alonso, Renault F1 Team

Les louanges n'empêchent pas Alonso de revenir en F1 avec beaucoup d'appétit. L'Espagnol le dit et le répète depuis qu'il a signé chez Renault, il sait pertinemment que la saison 2021 ne lui offrira pas de miracle. L'objectif est un peu plus lointain.

"Je ne reviens pas en F1 pour aller au restaurant dans chaque ville et voyager toute l'année", prévient-il. "Je reviens pour une raison : pour bien faire et essayer de gagner. En sport, on gagne ou on perd. Être cinquième est mieux qu'être septième, mieux qu'être 12e, mais ça ne change pas grand-chose. Soit on gagne, soit on perd. Le but est de gagner."

"Nous savons qu'en 2021, personne d'autre que Mercedes ou Hamilton ne pourra gagner. Alors pour 2022, beaucoup d'équipes ont de grands espoirs : Alpine, Fernando, Ferrari, Carlos [Sainz], Verstappen, Red Bull… Nous sommes nombreux à avoir des espoirs, malheureusement pas pour 2021, donc pour 2022. Nous serons tous dans cette situation qui sera de mettre les voitures en piste et de voir si quelqu'un peut tenir tête à Mercedes. C'est difficile de le garantir, ce n'est pas une science exacte. Nous allons bien nous préparer et nous espérons nous battre en 2022, mais rien ne peut l'assurer."

partages
commentaires
Racing Point veut aider Vettel à retrouver la niaque

Article précédent

Racing Point veut aider Vettel à retrouver la niaque

Article suivant

Les dépenses de Red Bull n'ont quasiment pas diminué en 2019

Les dépenses de Red Bull n'ont quasiment pas diminué en 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Lewis Hamilton
Auteur Basile Davoine
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021