Alonso : "Ce n'est pas moi qui critique cette F1, c'est le monde entier"

Fernando Alonso a déclaré que chaque course depuis l'annonce de son départ de la Formule 1 à la fin de la saison était une "fête" pour lui, tout en réitérant ses critiques envers la F1 actuelle.

Alonso : "Ce n'est pas moi qui critique cette F1, c'est le monde entier"

Le pilote McLaren va quitter la F1 en 2019 après une carrière débutée avec Minardi en 2001, mais il insiste pour dire qu'il apprécie ce qui pourrait constituer ses dernières courses dans la discipline. "Chaque course désormais, depuis le moment où j'ai décidé d'arrêter, est juste une fête."

Lire aussi :

"Je suis impatient d'aller à Austin et de voir à nouveau cet endroit, de piloter les voitures. Peut-être que nous ne sommes pas les plus rapides quand vous regardez les temps à la fin des séances, mais chaque tour est fantastique. Ce n'est pas que je n'aime plus la F1, j'aime toujours ces voitures, mais si j'arrête maintenant c'est parce que j'ai 37 ans et que j'ai accompli tous mes rêves en F1."

Même si Alonso se réjouit par avance de ses derniers GP, il demeure critique envers l'état actuel de la discipline reine. "Il faut rendre la discipline intéressante à nouveau. J'ai posté une vidéo de 2005 et j'ai reçu 3000 commentaires disant : 'C'est la Formule 1 de laquelle je suis tombé amoureux et pas la chose que vous avez actuellement', donc ce n'est pas moi qui est critique de cette Formule 1, c'est le monde entier."

"Une des voitures du top 6 peut s'élancer dernière à chaque course et terminer dans le top 6 en prenant un tour au septième, quels que soient les gens que l'on place dans ces voitures. Le bruit des V10 et V8 nous manque, la créativité stratégique nous manque, les différentes quantités d'essence, la compétition pneumatique, afin d'arriver le dimanche avec une sensation d'imprévisibilité concernant ce qui va se passer."

Lire aussi :

Les changements de 2019 et 2021

Malgré son point de vue négatif sur la F1 actuelle, il soutient les changements proposés par Liberty Media pour rendre les Grands Prix plus spectaculaires en 2021. Ces propositions comprennent la simplification des moteurs, ainsi que la modification du look des monoplaces et de leur capacité à se suivre dans les flux d'airs perturbés.

L'Espagnol juge dans le même temps que les nouveautés aérodynamiques qui vont entrer en vigueur en 2019, avec pour but de commencer à réduire l'appui aéro à l'avant des voitures, n'auront guère d'impact. "D'ici 2021, la plupart des changements auxquels je crois que la FOM réfléchit visent à rendre la Formule 1 plus intéressante à nouveau et je suis sûr que la discipline sera bien meilleure à ce moment-là."

"Pour l'année prochaine, ça va être difficile parce que les changements sont seulement mineurs au niveau de l'aileron avant et de choses comme ça. Je ne pense pas que ça aura un gros impact. Mais à l'avenir, je pense que ça ira parce que Liberty et ces gars, ils ont la même vision et ils savent qu'ils doivent faire quelque chose."

partages
commentaires
Hamilton propose des "super week-ends" pour secouer la F1

Article précédent

Hamilton propose des "super week-ends" pour secouer la F1

Article suivant

Berger : Mick Schumacher a "les gènes de pilote de course" de Michael

Berger : Mick Schumacher a "les gènes de pilote de course" de Michael
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021