Alonso : "Il ne devrait pas y avoir de débat" sur le Halo

Fernando Alonso estime que l'introduction du Halo en Formule 1 en 2018 ne devrait pas être sujette à débat.

Le dispositif de protection de la tête des pilotes imposé par la FIA en 2018 ne fait pas que des heureux, la principale critique lui étant adressée étant son aspect esthétique. Alors que les observateurs et les fans ont pu voir, grâce à des images numériques, des photos en studio ou en piste neuf des dix monoplaces de la saison à venir, les détracteurs du Halo ont été revigorés.

Toto Wolff, le directeur exécutif de Mercedes, a notamment expliqué, en marge de la présentation de la Mercedes W09, qu'il serait prêt à se débarrasser du Halo avec "une tronçonneuse", tellement ce dispositif l'exaspère.

Pour Fernando Alonso, cependant, ce débat est en sursis et n'existera plus une fois la saison lancée : "Je suis sûr [que tout le monde aura oublié le Halo]", a-t-il expliqué pour Sky Sports. "Et, de nouveau, c'est un dispositif de sécurité, c'est une protection de la tête pour les pilotes, donc il ne devrait pas y avoir de débat dessus, vu qu'il s'agit d'un dispositif de sécurité."

"Ouais, l'esthétique n'est pas au mieux pour l'instant, et à l'avenir je suis sûr que la discipline et les équipes trouveront une façon de le rendre plus beau, pour les fans [...] et pour que les voitures soient un petit peu mieux."

Un sentiment également exprimé par Sebastian Vettel, en marge de la présentation de la SF71H. "Pendant le moulage du baquet, c'était OK. En fait, c'était moins intrusif que je pensais. Donc je suis impatient d'aller en piste. Je suis certain que tout le monde va s'y habituer."

Avec Valentin Khorounzhiy et Roberto Chinchero

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Sebastian Vettel
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités
Tags halo, sécurité