Alonso décrit les tests anti-dopage en F1

A l'instar de nombreuses autres disciplines sportives, la F1 surveille régulièrement la condition des pilotes en les soumettant à des contrôles anti-dopage

A l'instar de nombreuses autres disciplines sportives, la F1 surveille régulièrement la condition des pilotes en les soumettant à des contrôles anti-dopage.

Le cas le plus connu (et ayant récemment de nouveau refait surface) de pilote positif à des substances illicites est celui du pilote tchèque Tomas Enge (2002 et 2012).

Fernando Alonso aborde cet aspect méconnu du grand public mais bien présent avec régularité dans la presse sportive espagnole.

Nous devons suivre la même procédure que les cyclistes par exemple. Nous devons dire à la FIA où nous sommes pour tous les 365 jours de l'année pour pouvoir réaliser des tests anti-dopage. Je l'ai déjà fait plusieurs fois”.

Fernando Alonso est amateur de cyclisme et suit avec attention le milieu sportif et l'actualité du Tour de France. De son propre aveu, de nombreux de ses héros sportifs sont des cyclistes.

Les gens que j'admirais étant enfant et que j'admire encore sont tous les cyclistes comme Pedro Delgado, Indurain, Armstrong, Contador...”, conclut Alonso.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Tomas Enge , Fernando Alonso
Type d'article Actualités