Alonso a de nouveau le masque malgré une course encourageante

partages
commentaires
Alonso a de nouveau le masque malgré une course encourageante
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
26 mars 2017 à 07:45

Ses efforts n'ont ni été concrétisés par une arrivée, ni par un point. Pourtant, jusqu'à cinq tours de l'arrivée, Fernando Alonso réalisait un petit exploit pour McLaren-Honda...

Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren

Fernando Alonso a donné espoir à l’équipe McLaren en réalisant une course solide, le voyant occuper la dixième place synonyme de points jusqu’à cinq boucles de l’arrivée. Las, le double Champion du Monde espagnol s’est incliné dans la spectaculaire manœuvre à trois l’ayant vu défendre contre Esteban Ocon et Nico Hülkenberg et a endommagé sa suspension dans la foulée de sa chute en douzième position.

C’est tristement au ralenti et jusqu'au garage McLaren qu’Alonso a achevé son Grand Prix, lors duquel il s’est toutefois montré en mesure de résister avec vista à un peloton constamment plus rapide que lui pendant l’essentiel de la course.

Opportunité saisie

C’est au départ qu’Alonso s’est bien élancé et est parvenu à garder Ocon derrière lui de manière cruciale. La gestion du trafic venant de la tête de la course a ensuite bien été maîtrisée par le pilote McLaren, dont les temps au tour suffisaient à rendre compliquée une tentative d’attaque pour des poursuivants pourtant plus véloces.

Il était donc quelque peu étonnant de trouver un Fernando Alonso globalement blasé dans le carré presse, ce dimanche, rappelant finalement son humeur maussade de la veille.

"Casse de la suspension", commente-t-il, visage fermé. "C'est ce qui s'est passé et qui nous a empêché de finir la course. Cela se passait très bien, je faisais l'une de mes meilleures courses et de façon surprenante, nous étions dans les points. Il a fallu économiser beaucoup de carburant, ce qui nous a handicapés, mais nous tenions notre rang. Finalement, nous avons abandonné, et il faudra être compétitif très bientôt."

Sondage mondial des fans 2017
 

La dixième place, une illusion de Garcimore

Il n’aura pas échappé au magicien espagnol que sa dixième position en course, certes occupée à la régulière, avait quelque chose de "factice". En effet, cinq autos tournaient bien plus vite et avec constance derrière lui pendant près de la moitié du GP, et son rythme s’approchait en réalité plutôt de la quinzième position, soit celui de la dernière monoplace hors abandons.

"Nous sommes derniers. C'est notre performance actuelle. Nous étions dixièmes parce que le tour de qualifications a été très bon et que j'ai eu la chance de gagner une place au départ et que Grosjean a abandonné. En conditions normales, nous sommes derniers et avant-derniers."

Les livres de statistiques retiendront que c’est en 14e  position que l’Espagnol s’est classé au terme de ce Grand Prix inaugural de la saison 2017, après avoir bouclé 50 des 55 tours.

Article suivant
Le cauchemar de Ricciardo devant son public

Article précédent

Le cauchemar de Ricciardo devant son public

Article suivant

Marchionne : "Il était temps" pour Ferrari

Marchionne : "Il était temps" pour Ferrari
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Catégorie Course
Lieu Melbourne Grand Prix Circuit
Pilotes Fernando Alonso Boutique
Équipes McLaren Boutique
Auteur Guillaume Navarro
Type d'article Réactions