Alonso handicapé par un mauvais timing de batterie

Fernand Alonso estime qu'il a perdu "quelques places" sur la grille à Silverstone en raison d'une batterie vidée avant son dernier tour de Q3.

Charger le lecteur audio

Après avoir signé la première ligne en conditions humides lors du Grand Prix du Canada, Fernando Alonso avait à cœur de réitérer sa performance, à nouveau sous la pluie, lors des qualifications en Grande-Bretagne. Toutefois, il doit se contenter de la septième position en dépit d'un dernier tour démarré à peine trois secondes avant la fin du temps imparti en Q3, ce qui aurait théoriquement dû lui offrir les meilleures conditions possibles.

Cependant, alors qu'il venait de terminer un tour d'attaque pour s'offrir cette ultime opportunité, l'énergie provenant de ses batteries n'était plus suffisante pour pouvoir effectuer un tour suffisamment compétitif. "Il y avait mieux à faire aujourd'hui", a déclaré Alonso après les qualifications. "Malheureusement, nous n'avons pas pu en profiter en Q3. La Q1 était bien, la Q2 était bien, et puis la Q3, oui, le premier tour, nous étions P1 ! Je me suis dit : 'OK, ça se passe bien !'"

"Mais ensuite, évidemment, il faut commencer à se synchroniser pour franchir la ligne le plus tard possible dans la séance, mais avec la batterie pleine aussi, donc il faut recharger au tour précédent. Nous n'avions pas beaucoup de marge. Nous avons essayé de faire l'effort lors du tour d'avant. Au final, nous avons réussi à franchir la ligne avec trois secondes de marge, mais il n'y avait plus de batterie."

En conséquence, le double Champion du monde estime que son meilleur tour de Q3 a eu lieu "quelque chose comme deux tours avant la fin", ce qui est "très tôt dans la séance pour vraiment réaliser [sa] meilleure performance" selon lui. Toutefois, il estime qu'Alpine est plus ou moins à sa place dans la hiérarchie avec cette septième position.

Fernando Alonso sous la pluie de Silverstone

Fernando Alonso sous la pluie de Silverstone

"Nous avons peut-être perdu quelques places à cause de cela. Je pense que si on se qualifiait devant Lewis [Hamilton], George [Russell] ou [Lando] Norris ou autre, peut-être que demain, on se retrouverait à notre position naturelle. Donc au final, P7 je pense que c'est là où nous lutterons demain, donc c'est OK."

Alors que la pluie pourrait perturber la course ce dimanche, Alonso estime qu'elle pourrait favoriser Alpine, notamment car l'écurie française n'aurait pas grand-chose à perdre par rapport aux meilleurs : "Nous ne nous battons pas, malheureusement, pour le championnat, mais parfois nous pouvons prendre plus de risques que les autres."

"Même aujourd'hui, en Q1, nous avons attendu environ six minutes, les deux seules voitures dans le garage étaient les deux Alpine. Nous nous sommes dit qu'il n'allait pas pleuvoir plus fort en Q1, alors 'attendons un peu et sortons à la fin'. Ce genre de choses, vous ne pouvez pas le faire quand vous vous battez pour le championnat. Demain, si nous avons des conditions mixtes, peut-être que nous pourrons être un peu plus audacieux."

Lire aussi :

partages
commentaires
Le programme du GP de Grande-Bretagne F1
Article précédent

Le programme du GP de Grande-Bretagne F1

Article suivant

Duels en qualifications : le point après le GP de Grande-Bretagne 2022

Duels en qualifications : le point après le GP de Grande-Bretagne 2022